Zhong Kui peint par Sesshu

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Isoda Koryūsai, actif entre 1764 et 1788, contribua beaucoup au développement des nishiki-e (estampes multicolores) que Suzuki Harunobu introduisit en 1765. Bien qu'il soit célèbre pour ses bijin-ga (images de jolies femmes), il représente ici un Shōki, dieu taoïste pourfendeur de démons, dont la légende est contée aussi bien en Chine qu'au Japon. Koryūsai créa cette œuvre peu après avoir reçu la reconnaissance officielle sous forme du titre religieux honoraire de hokkyō en 1781. Il fait référence à ce titre dans la partie droite de l'estampe. Peu d'œuvres encore existantes sont signées ainsi.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

雪舟筆鍾馗図

Type d'élément

Description matérielle

1 estampe : gravure sur bois, couleur ; 39,4 x 26,2 centimètres

Notes

  • Titre conçu par le personnel de la bibliothèque

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015