Waterloo, les tombes, en Belgique

Description

Cette impression photochrome des tombes, ou plus précisément des cénotaphes, à Waterloo fait partie des « Vues d'architecture et d'autres sites en Belgique » du catalogue de la Detroit Publishing Company (1905). Situé à environ 12 kilomètres au sud-sud-est de Bruxelles, Waterloo est le site de la grande bataille de juin 1815 entre l'armée française de Napoléon Ier et les armées conduites par le duc de Wellington de Grande-Bretagne et le général Blücher de Prusse. Le 26 février 1815, Napoléon quitta secrètement l'île méditerranéenne d'Elbe, où il avait été exilé par les alliés victorieux l'année précédente. Il marcha sur Paris, réunit une armée, et se déplaça pour attaquer ses ennemis en Belgique. Napoléon remporta une première victoire contre Blücher à Ligny, mais le 18 juin Wellington et Blücher furent en mesure de combiner leurs forces pour une victoire décisive à Waterloo. Après sa défaite, Napoléon abdiqua pour une deuxième fois le 22 juin et fut exilé vers l'île de Sainte-Hélène dans l'Atlantique Sud, où il demeura jusqu'à sa mort en 1821. La Butte du Lion, colline artificielle construite en 1823–1826 et composée de la terre du champ de bataille, est visible en arrière-plan. La colline marque le lieu où Guillaume, prince d'Orange, futur roi Guillaume II des Pays-Bas, fut blessé au cours de la bataille. Ce relief mesure 38 mètres de haut, pour une circonférence de 491 mètres. Le lion en fonte qui surmonte la colline mesure environ cinq mètres de long et cinq mètres de haut, et pèse près de 32 tonnes. Haut d'environ six mètres, le socle de la statue en chalcantite porte gravée la date du « 18 juin 1815 ».

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Detroit Publishing Company, Détroit (Michigan)

Titre dans la langue d'origine

Waterloo, the Tombs, Belgium

Type d'élément

Description matérielle

1 impression photomécanique : photochromatique, couleur

Notes

  • La Detroit Photographic Company a démarré en tant que maison d'édition photographique à la fin des années 1890, lancée par l'homme d'affaires et éditeur de Détroit, William A. Livingstone Junior, et par le photographe et éditeur de photos Edwin H. Husher. Ils obtinrent l'exclusivité des droits d'utilisation du procédé suisse « Photochrom » servant à convertir les photographies noir et blanc en images couleur et à les imprimer par photolithographie. Ce procédé novateur permit la production en série de cartes postales, tirages, et albums en couleur vendus sur le marché américain. La maison d'édition est devenue la Detroit Publishing Company en 1905.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 12 juin 2015