Calendrier folklorique bulgare pour l'année bissextile 1868

Description

Le Calendrier folklorique bulgare pour l'année bissextile 1868 est l'un des nombreux calendriers folkloriques populaires réalisés par En’o Kŭrpachev (1833-1916), un éditeur de Constantinople (aujourd'hui Istanbul), au cours de la période du Renouveau national en Bulgarie. Le premier calendrier bulgare publié apparaît en 1818. Plus de 100 calendriers seront publiés au cours de la seule période du Renouveau national. L'engouement pour les calendriers bulgares a commencé dans les années 1840 et s'est poursuivi longtemps après la fin de la période du Renouveau. Les calendriers étaient un genre de lecture populaire au cours du XIXe siècle, dont le contenu très varié allait de l'information sur les jours fériés et les dates spéciales à des anecdotes, des poèmes, des traductions et la vie des saints. Ce calendrier de 1868 comporte une liste des dates et des événements historiques liés à la Bulgarie, des prévisions pour la nouvelle année, un calendrier de l'Église orthodoxe, une liste des foires devant avoir lieu cette année-là, ainsi que des informations concernant les services télégraphiques et postaux et les lignes maritimes. La partie la plus intéressante du calendrier est un poème sur la légende aujourd'hui démystifiée d'Hilarion de Tŭrnovo (un Grec), que l'on accusait d'avoir brûlé des livres slaves dans la bibliothèque du patriarche de Tŭrnovo. Cette fable vit le jour au cours de la période du Renouveau national et servait à diffamer le clergé grec.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Pechatnitsa na Makedoniia, Tsarigrad

Langue

Titre dans la langue d'origine

Българско народно календарче за годинѫ високоснѫ 1868

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

32 pages : 1 illustration ; 13 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015