Homme afro-américain combattant un alligator à la ferme d'alligators de St. Augustine

Description

L'un des symboles de l'État de Floride dans l'imaginaire populaire est l'alligator américain (Alligator mississippiensis). Depuis les premiers explorateurs européens jusqu'à nos jours, les visiteurs ont été fascinés par ce reptile d'eau douce à sang-froid. Avec un nom dérivé du mot espagnol lagarto (lézard), les alligators peuvent atteindre en moyenne de 4 à 4,6 mètres (13-15 pieds) et peser de 227 à 453 kg (500 à 1 000 livres). L'alligator était prisé pour sa chair et sa peau, il fut autrefois chassé et exploité jusqu'à sa quasi-extinction, et fut inscrit comme espèce en voie de disparition de 1967 à 1987. Toutefois, l'alligator a prospéré ces dernières années, au contraire de son habitat naturel. Les "Gators" font partie de la culture populaire de la Floride, depuis les attractions touristiques et les lutteurs d'alligator jusqu'aux cartes postales et aux mascottes d'équipe. La ferme à alligators de St. Augustine, une des premières attractions de tourisme à thème de Floride, ouvrit ses portes en 1893. À la ferme aux alligators de St. Augustine et dans d'autres autres attractions touristiques telles que Gatorland et le Silver Springs Nature Park (parc naturel des sources d'argent), "apprivoiser" ou hypnotiser des alligators était une attraction populaire, ainsi que d'autres spectacles tels que la lutte contre un alligator, comme le montre cette photo non datée.

Dernière mise à jour : 22 octobre 2014