Après le grand ouragan de 1896

Description

Cette image montre les ravages causés par le grand ouragan de 1896 qui frappa le golfe et les côtes atlantiques de la Floride. Avec son littoral de 2 200 kilomètres, la Floride est l'État américain le plus vulnérable à ces tempêtes. Plus de 450 tempêtes tropicales et ouragans enregistrés ont atteint ses côtes depuis que l'exploration européenne a commencé. L'ouragan de septembre 1896 a détruit l'essentiel de la zone résidentielle de la ville de Cedar Key sur la partie supérieure de la côte ouest de la péninsule de Floride, tuant des dizaines d'habitants et détruisant la plupart des entreprises de Cedar Key. Avant de toucher le continent, l'ouragan et son onde de tempête ont balayé plus de 100 bateaux de pêche à l'éponge, tuant un nombre inconnu de membres d'équipage. L'ouragan a ensuite traversé la péninsule, laissant sur son passage une vaste zone de destruction jusqu'à ce qu'elle atteigne la côte Atlantique à Fernandina, avant de prendre la direction du nord vers la Virginie. Cette image montre les survivants, blancs et noirs, à Fernandina, debout au sommet de monticules de gravats, apparemment encore choqués par les destructions. Parmi les autres tempêtes célèbres dans l'histoire de la Floride, on compte l'ouragan Okeechobee de 1928 et l'ouragan de la Fête du Travail de 1935. Dans Their Eyes Were Watching God (traduit par Une femme noire en français), Zora Neale Hurston décrit les eaux de crue dévastatrices de l'ouragan de 1928, qui a tué plus de 2 000 personnes, essentiellement des ouvriers agricoles migrants. L'ouragan de 1935 a coûté la vie de plus de 350 anciens combattants de la première guerre mondiale travaillant sur des projets de construction dans les Cayes de Floride.

Dernière mise à jour : 8 septembre 2014