Confrontation entre manifestants noirs et ségrégationnistes sur une plage "réservée aux blancs".

Description

Cette photographie documente un épisode dans la lutte pour les droits civils qui a fait rage dans le sud américain au début des années 1960. Durant l'été 1964, les leaders nationaux des droits civils espèrent faire pression pour l'intégration des espaces publics à Saint-Augustine, en Floride, y compris de ses plages de baignade. Une confrontation particulièrement violente sur l'accès public a eu lieu le 25 juin, quand les hommes blancs ont attaqué des noirs sur Butler Beach, au mépris de la police, qui tentait de maintenir les groupes séparés. La confrontation a attiré l'attention des dirigeants nationaux des droits civils tels que Martin Luther King, Jr., ainsi que de suprématistes blancs notoires. King et le gouverneur Farris Bryant ont été parmi les premiers à parler en faveur des droits civils à Jacksonville lors d'une manifestation. De l'autre côté, des révérends ségrégationnistes comme Connie Lynch, Richard "Hoss" Mannussey et le membre du Ku Klux Klan JB Stoner organisèrent des rassemblements et des marches ségrégationnistes, notamment une marche du 4 juillet par le Ku Klux Klan. La police a saisi un certain nombre de fusils, de couteaux, de chaînes et d'autres armes que portaient des manifestants blancs. Plus de trois cents arrestations ont eu lieu à St. Augustine en juin et juillet 1964, aboutissant finalement à une trêve demandée par les leaders blancs suprématistes. Dans cette image, un groupe de manifestants afro-américains entre dans l'eau alors qu'un grand groupe de blancs s'est organisé pour les affronter. L'image capte l'intensité de la scène juste avant le choc violent du 25 juin. Après que la police a interrompu les combats, 10 blancs et 10 noirs ont été arrêtés.

Dernière mise à jour : 22 octobre 2014