Collection d'œuvres diverses de Maïmonide

Description

Ce manuscrit contient des traductions en hébreu de divers ouvrages de Maïmonide à l'origine en arabe. Sont inclus : Moreh nevukhim, connue en anglais comme Le guide des égarés, Perush ha-milim ha-zarot, et Maamar teḥiyat ha-metim, tous traduits par Samuel ibn Tibbon ; Beur milot ha-higayon, traduit pat Moïse ibn Tibbon ; Perush perek helek, un commentaire sur la Mishnah ; le traité Sanhedrin, dans une traduction diversement attribuée à Judah Alharizi et Samuel ibn Tibbon ; et l'Épître, ou Igeret, à Joseph ibn Jabbar de Bagdad, dans une traduction anonyme. Ibn Jabbar a été impliqué dans la polémique entre Maïmonide et Samuel ben Ali, recteur de l'Académie juive de Bagdad. Ibn Jabbar a tenté de défendre Maïmonide dans ce conflit, et a demandé qu'il adresse des réponses aux accusations portées contre lui. Seul le début de cette ouvrage a survécu. Moïse ben Maïmon, plus connu sous le nom de Maïmonide, était un théologien juif, philosophe et médecin. Il est né à Cordoue, en Espagne, en 1135. En 1160, il déménage avec sa famille à Fès, au Maroc, pour échapper aux persécutions religieuses, et finit par s'établir au Caire, où il devient le médecin personnel du sultan et de sa famille. Il a également été à la tête de la communauté juive du Caire, où il est mort en 1204. Ses ouvrages sur la théologie, le droit, la philosophie et la médecine, la plupart écrits en arabe et traduits en hébreu, en latin ainsi que dans d'autres langues, ont eu une large influence dans les mondes juif et non juif.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

קובץ חיבורים מאת משה בן מימון

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

210 pages ; 364 x 255 millimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015