Défense des colons de Saint Dominique: Ou, examen rapide de la nouvelle Déclaration des droits de l'homme, particulièrement en relation avec les colonies

Description

La Révolution française de 1789 a eu d'énormes répercussions en France sur les colonies des Caraïbes. En août 1791, les esclaves dans la colonie française de Saint-Domingue ont réussi la première grande révolte qui a permis d'aboutir à la fondation de l'état d'Haïti en 1804. En 1792, le gouvernement de facto de la France révolutionnaire a envoyé des commissaires de la colonie pour faire respecter un décret de l'Assemblée nationale autorisant le droit de vote des Noirs et mulâtres libres, mais cela n'a pas permis de les libérer. Sous la pression croissante de la révolte et menacé par l'invasion des forces britanniques, à la fin de 1793, le commissaire Léger Félicité Sonthonax a publié un décret libérant les esclaves. On estime que 10 000 colons français de Saint-Domingue se sont enfuis vers les États-Unis, où beaucoup d'entre eux ont protesté pour un retour de leurs propriétés coloniales. Ce travail de 1796, publié en français, mais à Philadelphie, est un appel à la protection et à la restauration des droits des anciens colons. Il est écrit en référence aux principes de la Déclaration des droits et devoirs de l'homme et du citoyen, rédigé par la Convention Nationale et entré en vigueur le 26 Octobre 1795, comme version modifiée par rapport à l'originale Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, adoptée par l'Assemblée nationale en août 1789.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Moreau de St.-Méry, Philadelphie, en Pennsylvanie

Titre dans la langue d'origine

Défénse des colons de Saint-Domingue, ou, Examen rapide de la nouvelle Déclaration des droits de l'homme, en ce qu'elle a particulièrement de relatif aux colonies

Type d'élément

Description matérielle

179 pages ; 19 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 septembre 2014