Une carte du monde entier, selon la méthode traditionnelle de Ptolémée et corrigée avec les autres terres découvertes par Amerigo Vespucci

Description

La carte du monde établie par Martin Waldseemüller en 1507 a été la première à représenter un hémisphère occidental distinct avec le Pacifique comme un océan séparé. Cette carte est née d'un projet ambitieux à Saint-Dié, en Lorraine (désormais Saint-Dié-des-Vosges, en France), au début des années 1500, destiné à enrichir et tenir à jour de nouvelles connaissances géographiques tirées des explorations portugaises et espagnoles de la fin du XVe et début du XVIe siècles. La carte de Waldseemüller est l'œuvre la plus sensationnelle issue de ces travaux de recherche. Ce dernier puisa dans les données recueillies par Amerigo Vespucci au cours de voyages en 1501-1502 vers le Nouveau Monde. En hommage à Vespucci, et à sa reconnaissance de la découverte d'un nouveau continent, Waldseemüller baptisa les nouvelles terres « Amérique ». C'est la seule copie connue restante de la première édition de la carte, dont on estime que 1 000 exemplaires ont été imprimés. En montrant la masse des terres américaines nouvellement découvertes, la carte représentait une énorme avancée des connaissances - avancée qui changea pour toujours la vision européenne d'un monde auparavant simplement divisé en trois parties : Europe, Asie, et Afrique.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

St. Dié, France?

Langue

Titre dans la langue d'origine

Universalis cosmographia secundum Ptholomaei traditionem et Americi Vespucii alioru[m]que lustrationes

Lieu

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte sur 12 feuilles, 128 x 233 cm, feuilles de 46 x 63 cm ou moins

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 28 septembre 2016