Église de la Dormition (1774), vue du sud-est, à Kondopoga (Russie)

Description

Cette vue du sud-est de l'église de la Dormition à Kondopoga (Carélie) fut prise en 2000 par le Dr William Brumfield, photographe et historien américain de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre des frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Située dans une anse du lac Onega (visible ici), Kondopoga a existé en tant que village dès la fin du XVe siècle. Au milieu du XVIIIe siècle, son importance a augmenté avec la découverte dans deux villages adjacents de riches gisements de marbre, utilisé pour la construction de certains des bâtiments les plus connus de Saint-Pétersbourg. L'église de la Dormition, construite en 1774, se dresse tel un phare au bord de l'eau. Avec sa forme verticale qui s'élance vers le ciel, l'église est l'un des jalons les plus marquants de l'architecture en bois russe du nord. La partie centrale de l'église est une structure carrée de deux étages en rondins de pin, étayée sur son coté est par une grande abside qui se termine par un pignon en forme de tonneau évasé et une coupole couverte de bardeaux de tremble. L'élément central soutient une tour octogonale couronnée d'un toit en forme de tente de 15 mètres de haut, avec une coupole et une croix. (La structure complète mesure presque 50 mètres). À son extrémité ouest, l'église a un vestibule (trapeznaia) avec un autel secondaire. Sur les côtés nord et sud, l'accès au vestibule se fait par des escaliers soutenus par des rondins en porte-à-faux et couverts par un toit décoré.

Dernière mise à jour : 11 janvier 2016