Monastère de l'Archange Michel, cathédrale de l'Archange (entre 1653 et 1656), vue intérieure avec son iconostase, à Veliki Oustioug (Russie)

Description

Cette vue de l'iconostase de l'église principale (sobor) de l'archange Michel à Veliki Oustioug (oblast de Vologda) fut prise en 1996 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre de frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Des chroniques médiévales indiquent que le monastère de l'archange Michel, l'un des plus anciens dans le nord de la Russie, fut fondé par le vénérable moine Cyprien en 1212. En 1653, son ancienne cathédrale en bois à plusieurs dômes, dédiée à l'archange Michel, fit place à une imposante structure en briques construite grâce aux dons du marchand Nikifor Reviakin. Son intérieur est délimité par quatre piliers soutenant les voûtes du plafond. Les murs ne furent que partiellement peints avec des panneaux dans un style académique occidental. L'élément dominant de l'intérieur est la magnifique iconostase dorée à trois niveaux dont le cadre combine des éléments baroques et néoclassiques. La plupart des icônes du premier niveau (rangée des icônes) sont absentes, mais la porte royale baroque sculptée en son centre est restée intacte. Les icônes des registres supérieurs (les fêtes et la déisis) furent à l'origine peintes pour la cathédrale de la Dormition de la Vierge de la ville. L'iconostase est dominée par un crucifix (encadré par Marie et Saint-Jean) qui s'étend dans le tambour sous le dôme principal et est inondée de lumière naturelle.

Dernière mise à jour : 28 juillet 2017