Cathédrale Saint-Procope d'Oustioug, vue intérieure des niveaux supérieurs de son iconostase, à Veliki Oustioug (Russie)

Description

Cette vue est intérieure de l'iconostase de la cathédrale Saint-Procope d'Oustioug à Veliki Oustioug (oblast de Vologda) fut prise en 1999 par le Dr William Brumfield, photographe américain et historien de l'architecture russe, dans le cadre du projet « Rencontre des frontières » de la Bibliothèque du Congrès. Saint-Procope était un marchand allemand du XIIIe siècle (probablement de Lübeck) qui se convertit à l'orthodoxie à Novgorod dans les années 1240 et déménagea ensuite à Oustioug, où il entama une période d'abnégation personnelle de 30 ans en tant qu'yourodivy (fou en Christ). Des récits de miracles s'accumulèrent après sa mort en 1303 et il fut canonisé en 1547 (le premier yourodivy reconnu par l'église). Cette cathédrale, construite en briques par le maître d'œuvre Pëtr Kotelnikov, date de 1668. Elle fut construite grâce au soutien du métropolite Jonas de Rostov et du marchand Afanasi Guselnikov. En 1724, les voûtes du plafond et les coupoles furent reconstruites. La magnifique iconostase dorée à cinq registres date également du début du XVIIIe siècle et a parfaitement survécu à la période soviétique. Les niveaux supérieurs sont visibles ici : la rangée des fêtes, la rangée de la déisis (avec le Christ trônant au centre), la rangée des prophètes et la rangée des patriarches. La scène de la crucifixion au sommet est ici masquée par un chandelier argenté (panikadilo). L'église fut rendue à la paroisse en 1995.

Dernière mise à jour : 11 janvier 2016