Carte générale de la province d'Estland, avec l'indication des routes postales et principales, gares et distances en verstes entre elles

Description

Cette carte de 1820 de la province d'Estland est extraite du vaste ouvrage intitulé Geograficheskii atlas Rossiiskoi imperii, tsarstva Pol'skogo i velikogo kniazhestva Finliandskogo (Atlas géographique de l'Empire russe, du Royaume de Pologne et du grand–duché de Finlande), contenant 60 cartes de l'Empire russe. Compilé et gravé par le colonel V.P. Piadyshev, il témoigne des travaux topographiques détaillés menés par les cartographes militaires russes durant le premier quart du XIXe siècle. La carte montre les centres de population (six catégories classées par taille), les bureaux postaux, les routes (quatre types), les frontières des provinces et des districts ainsi que les bureaux de douane. Les distances sont indiquées en verstes, unité de mesure russe qui n'est plus utilisée aujourd'hui, équivalant à 1,07 kilomètre. Les légendes et les toponymes sont fournis en russe et en allemand. Le territoire représenté sur la carte correspond à la partie nord de l'actuelle Estonie. La région fut initialement peuplée par des migrants estoniens, qui parlaient une langue finno–ougrienne et dont les ancêtres (proches des Finlandais et des Hongrois) arrivèrent dans les terres baltiques à la suite d'une longue migration vers l'ouest, du nord–ouest de la Sibérie et à travers le nord de la Russie. Valdemar II, roi du Danemark, conquit cette région au XIIIe siècle. L'actuel nom de la capitale estonienne, Tallinn, qui signifie « ville danoise », vient de cette période. Ce fut également le début de l'ère des croisades nordiques, expansion scandinave vers l'est de la région baltique. Les chevaliers Teutoniques, basés dans l'est de la Prusse, gagnèrent le contrôle des territoires au XIVe siècle durant leur avancée vers l'est de la région baltique. La Suède conquit ensuite la zone au XVIe siècle et établit l'Estonie suédoise. En 1700, l'armée du roi suédois Charles XII, inférieure en nombre, annihila l'armée russe durant la bataille de Narva, sur la frontière est de l'Estonie. Cette défaite cuisante au début de ce que l'on allait appeler la grande guerre du Nord entraîna la mise en œuvre de réformes radicales dans l'État russe, contribuant à la victoire finale sur la Suède par Pierre le Grand en 1721. L'Estonie suédoise devint peu après la province d'Estland au sein de l'Empire russe.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Dépôt topographique militaire, Saint-Pétersbourg

Titre dans la langue d'origine

Генеральная Карта Эстляндской Губернiи Съ показанiемъ почтовыхъ и большихъ проѣзжихъ дорогъ, станцiй и разстоянiя между оными верстъ

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte ; 40 x 38 cm

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 octobre 2015