Saint-Domingue, passé et présent, et coup d'œil sur Haïti

Description

Hispaniola a été visitée et ainsi nommée par Christophe Colomb au cours de son premier voyage en 1492. L'actuelle division de l'île en deux pays - Haiti de langue française et créole et la République dominicaine de langue espagnole - remonte au Traité de Ryswick de 1697, par lequel l'Espagne a reconnu la souveraineté française sur le tiers occidental de l'île. En 1869, le dirigeant de la République dominicaine, alors pays indépendant, a cherché à rejoindre les États-Unis afin de faire face à la faillite et aux troubles internes. Le Secrétaire d'État William H. Seward était en faveur de l'annexion, mais le Sénat Américain refusa de ratifier le traité d'annexion. William Hazard, l'auteur de cette œuvre, a accompagné une commission envoyée par le Congrès des États-Unis en République dominicaine pour examiner la situation dans le pays. Le livre de Hazard est un compte-rendu des déplacements de la commission dans le pays, complété par ses recherches à la British Library. Il comprend une vaste bibliographie des premiers ouvrages sur la République dominicaine et Haïti, ainsi qu'une carte et de nombreuses illustrations. Hazard était en faveur de l'annexion et a donc dressé un tableau très favorable du pays, qui était décrit comme pauvre et instable par les adversaires de l'annexion.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Sampson Low, Marston, Low, et Searle, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

Santo Domingo, past and present, with a glance at Hayti

Type d'élément

Description matérielle

511 pages : illustrations, carte ; 21 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015