Atlas portulans de la Mer Méditerranée, de l'Europe occidentale et des côtes de l'Afrique du Nord-Ouest.

Description

Les cartes-portulans ont commencé à être utilisées sur les voiliers en mer Méditerranée vers la fin du XIIIe siècle. Dressées pour, et souvent par les marins, ces cartes marines se caractérisaient par leur système de loxodromies, ou lignes de rhumb, qui s'entrecroisent sur chaque carte et par la rose des vents décorée qui apparaît habituellement. Cet atlas de cinq cartes manuscrites est attribué à Juan Oliva, un membre de l'illustre famille de cartographes catalans Oliva, ayant commencé à travailler à Majorque un peu avant 1550. L'atlas a été compilé au plus tôt après 1590, peut-être même au cours des premières années du XVIIe siècle. Les cartes de l'atlas sont : 1. La Méditerranée orientale, notamment la Grèce, les îles de la mer Égée, la Crète, Chypre et la mer Noire ; 2. La Méditerranée centrale, notamment l'Italie, la Sicile, la Sardaigne, la Corse et Malte ; 3. L'Europe occidentale et les îles Britanniques, avec une représentation complète des côtes d'Espagne, du Portugal, de France, des Pays-Bas belgiques, du Danemark, des côtes sud-ouest de Scandinavie et des îles Britanniques ; 4. L'Afrique du Nord, avec Madère, les îles Canaries, les îles du Cap-Vert et une partie des Açores ; et 5. Une carte du monde dressée sur une projection ovale. Sur la carte du monde, l'Amérique du Nord est identifiée par « terra florida » et « nova francia » et se rattache à l'Asie de l'Est. Plusieurs cartes comportent des dessins de navires.

Langue

Titre dans la langue d'origine

Portolan Atlas of the Mediterranean Sea, Western Europe, and the Northwest Coast of Africa

Type d'élément

Description matérielle

1 atlas manuscrit ([22] pages) : illustrations couleur , cartes couleurs, vélin ; 29 centimètres

Notes

  • Titre fourni par le catalographe.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 4 mars 2016