Sutra Prajna Paramita du Diamant

Description

Ce rouleau complet de la première année de l'ère Yifeng (676) de la dynastie des Tang fut découvert à Dunhuang, en Chine. Le rouleau contient le sutra prajna paramita du Diamant,un texte sacré provenant de la lignée prajna du bouddhisme mahayana, qui est également un texte fondateur du bouddhisme Chan chinois (Zen japonais). Durant la période des cours du Nord et du Sud, de nombreuses traductions ont transmis ce texte à la Chine ; cependant, la traduction de Kumarajiva est la plus respectée. Durant des générations, on a considéré que la récitation du sutra prajna paramita du Diamant conférait un mérite illimité. On rivalisait à le copier et l'imprimer, avec le résultat qu'il bénéficia d'une très large diffusion. Prajna signifie sagesse ; paramita signifie : passer de cette rive de naissances et de morts à la rive de l'éveil ; “diamant“ illustre la fermeté et la finesse de la sagesse. Le message général de ce sutra est que, par une compréhension du monde aussi ferme et aiguisée qu'un diamant, on peut mettre un terme à toutes ses angoisses et tous ses attachements. Ce rouleau, rassemblé par la Bibliothèque du Palais et complété sur ordre impérial par des fonctionnaires de l'administration du palais, est un exemple typique d'un manuscrit de cour de la dynastie Tang. L'impératrice Wu Zetian (624-705) ordonna la copie du Sutra du Lotus et du sutra prajna paramita dit “du Diamant“ à la mort de sa mère.

Calligraphe

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Wu Zetian, Xi'an, Shaanxi Sheng

Langue

Titre dans la langue d'origine

金剛般若波羅蜜經

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

Un parchemin ; 457,3 × 25,7 cm

Collection

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017