Inventaire général de cartes géographiques

Description

Di tu zong yao (Inventaire général de cartes géographiques) est un aperçu de la géographie militaire chinoise, en trois parties : Zong juan (Volume principal), Nei juan (Volume interne) et Wai juan (Volume externe). Zong juan contient le résumé et l'introduction, avec un examen général de la topographie de l'ensemble de la Chine. Nei juan décrit les capitales dans le sud et dans le nord, ainsi que les 13 gouvernements provinciaux du Shanxi, du Shandong, du Henan, du Shaanxi, du Zhejiang, du Jiangxi, du Huguang (province sous les Yuan et les Ming), du Sichuan, du Fujian, du Guangdong, du Guangxi, du Yunnan et du Guizhou. Ce volume inclut des informations sur le nombre d'établissements humains dans ses provinces, des cartes de territoires et de frontières, des nomenclatures géographiques de préfectures et de comtés, ainsi que des conclusions générales. Wai juan porte sur les mesures défensives associées aux fleuves et aux mers, et sur les neuf bastions militaires à la frontière nord. Il traite également des sites importants situés le long du Yang–Tsé, du transport des céréales sur les voies navigables, du fleuve Jaune, des points stratégiques cruciaux contre les pirates japonais et de l'ampleur du transport maritime. À la fin de l'ouvrage, une annexe intitulée « Barbares dans les quatre directions » aborde les peuples non chinois, notamment ceux habitant de l'autre côté de la mer. Un en–tête, « Évalué par Li Fuyuan, de Linchuan, édité conjointement par Zhu Guoda, Xianshou, de Qiantang, Wu Xueyan, Jinsheng, de Tiandu, Zhu Shaoben, Zhibai, d'Haiyang, et Zhu Guogan, Danian, de Jianjiang », figure au début de chaque juan. Une postface indique : « Par Wu Xueyan, Jingsheng, de Tiandu, à Sanyizhai », précisant que Wu fut le rédacteur en chef. Après avoir obtenu son diplôme de jin shi en 1637, Li Fuyuan, de son prénom social Ruchun, devint magistrat de Huating. Les trois volumes sont précédés de sa préface, dans laquelle il loue les talents de Zhu Shaoben, un de ses corédacteurs. Il écrivit dans le guide éditorial : « Mes amis et moi–même nous consacrâmes à étudier les cieux et la Terre afin d'examiner les causes de la prospérité et du déclin dans l'histoire. Nous tentâmes de réunir tous ces royaumes en un seul ouvrage, entreprise qui nécessita dix ans ». La date indiquée à la fin de la préface de Li est l'année du yiyou (1645) des Ming du Sud, alors que Wang Chongmin déclara dans son Zhongguo shan ben shu ti yao (Résumé des anciens livres chinois rares) que l'ouvrage datait de la 16e année du règne de Chongzhen (1643). La datation correcte est très probablement la première, 1645 correspondant à l'année après la mort de l'empereur Ming Chongzhen. Lorsque la capitale Ming fut mise à sac, l'armée mandchoue entra dans la ville et le pays connut un climat de crise, expliquant peut–être l'absence du nom de règne dans l'ouvrage. Le livre fut gravé par Huang Zhaowen, originaire de Huangcun, dans le comté du Shexian (province de l'Anhui), dont le nom apparaît à la fois dans la préface et sur la marge extérieure de la page de livre. Le livre appartint à l'origine à la collection de Liu Chenggan (1882−1963), propriétaire de la collection privée Jiayetang, et porte les impressions de son sceau. La préface, l'introduction éditoriale, la table des matières, le juan 1 et une partie du juan 2 sont présentés ici.

Dernière mise à jour : 29 octobre 2015