Le dernier journal de David Livingstone, en Afrique centrale. De dix-huit cent soixante-cinq à sa mort. Suivi du récit de ses derniers moments rédigé d'après le rapport de ses fidèles serviteurs Chouma et Souzi, par Horace Waller, membre de la Société Générale de Géographie de Londres, recteur de Twywell, Northhampton

Description

David Livingstone (1813-73) était un missionnaire écossais et médecin qui explora une grande partie de l'intérieur du continent africain. La plus célèbre expédition de Livingstone fut en 1866–73, quand il traversa une grande partie de l'Afrique centrale pour tenter de trouver la source du Nil. Ce livre contient le journal quotidien que Livingstone tenait sur cette expédition, depuis sa première entrée le 28 janvier 1866, quand il arriva à Zanzibar (dans l'actuelle Tanzanie), jusqu'à sa dernière le 27 avril 1873, quatre jours avant de mourir de malaria et de dysenterie dans un village près du Lac Bangweulu dans la Zambie actuelle. Durant son voyage de plus de sept ans, Livingstone fut assisté par des chefs africains amicaux et parfois par des marchands d'esclaves arabes, dont il abhorrait les activités. Son journal contient des observations détaillées sur les populations, les plantes, les animaux, la topographie et le climat de l'Afrique centrale, ainsi que sur la traite des esclaves. Le journal fournit également le compte-rendu de Livingstone sur sa rencontre avec Henry Morton Stanley à l'automne 1871. Stanley avait été envoyé par le New York Herald pour retrouver l'explorateur, mais ne put pas le convaincre de retourner en Angleterre. La dernière entrée de Livingstone indique : « Complètement épuisé, et je reste--Mieux--Envoyé acheter des chèvres laitières. Nous sommes sur les rives du Molilamo. » Après la mort de Livingstone, ses serviteurs africains Susi et Chuma sauvegardèrent le journal pour son transport vers l'Angleterre, où il fut édité et publié par Horace Waller, un ami de Livingstone.

Date de création

Informations d'édition

Harper & Brothers, New York

Langue

Titre dans la langue d'origine

The Last Journals of David Livingstone, in Central Africa. From Eighteen Hundred and Sixty-five to his Death. Continued by a Narrative of his Last Moments and Sufferings, Obtained from his Faithful Servants, Chuma and Susi, by Horace Waller, F.R.G.S., Rector of Twywell, Northhampton

Type d'élément

Description matérielle

2 plaques, [3]-541 pages, frontispice (portrait) illustré, planches, 2 cartes, facsimilés, 24 centimètres

Références

  1. A.D. Roberts, “Livingstone, David,” Oxford Dictionary of National Biography (Oxford: Oxford University Press, 2004).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 19 octobre 2015