La fête d'Iskander et de Nushabah dans « Iskander Nameh » de Nizami

Description

La peinture au recto et le texte au verso de ce fragment décrivent un épisode d'Iskander Nameh (Le livre d'Alexandre le Grand), le dernier texte du Khamseh (Quintette) de l'auteur. Dans cette œuvre, le grand auteur persan Nizami Ganjavi (1140 ou 1141–1202 ou 1203) décrit les aventures et les batailles d'Alexandre le Grand durant son voyage au bout du monde. Sur son chemin vers la Terre des ténèbres, il rend visite à Nushabah, la reine de la ville caucasienne de Barda, pour rechercher son soutien financier et logistique. Bien que déguisé en messager, Alexandre est reconnu par Nushabah dont une peinture dans son trésor de portraits lui a rendu les traits familiers. Tout en gardant son identité secrète, elle organise pour lui une 'ishrat (grande fête) et l'invite à s'assoir près d'elle sur un trône en or. Des serviteurs et des musiciens entourent le couple, comme décrit dans le texte de Nizami au verso du fragment. Le texte situé au-dessus et sous la peinture est écrit en jolie cursive persane connue sous le nom de nastaliq. Du fait que les versets précèdent et suivent une composition, ils sont écrits dans des bandes de nuages sur fond doré enluminé, décoré de motifs de fleurs et de vigne vierge. La composition de la peinture est typique des manuscrits enluminés faits à Chiraz (sud-ouest de l'Iran) durant la seconde moitié du XVIe siècle. Ces manuscrits étaient préparés pour le marché plutôt que pour un mécène royal.

Dernière mise à jour : 24 décembre 2013