Versets de Djami

Description

Ce fragment de calligraphie comprend des versets composés par le célèbre poète persan Djami (mort en 1492 [897 après l'Hégire]), dont le nom apparaît dans le panneau horizontal inférieur où le verset suivant est inscrit : « Jami ne cherche pas la renommée ». Dans les deux registres en diagonale du panneau de texte central, les versets décrivent l'union mystique avec Dieu : « Si ton souhait est de le rencontrer, dis-le / Si tu attends quelque chose de Dieu, dis-le / Quand le mystique [c.-à-d. celui qui est « ivre d'extase »] entendit le nom du Seigneur / Il soupira et se fondit dans le souvenir de Dieu ». Les versets sont exécutés en écriture nastaliq à l'encre noire sur papier beige et sont soulignés par des bandes de nuages sur fond or. Les interstices créés par l'intersection des registres diagonaux et du cadre intérieur sont remplis d'enluminure bleue, dorée et noire. Le panneau de texte est encadré de plusieurs bordures, l'une d'elle peinte en blanc et or contenant des versets inscrits dans des registres distincts. L'encadrement extérieur est bleu foncé et décoré de fleurs blanches et rouges. Il est collé sur une plus grande feuille de papier rose ornée de fleurs dorées et renforcée par un carton au dos. Le fragment n'est ni daté ni signé. Il semble néanmoins avoir été créé dans l'Iran du XVIe ou du XVIIe siècle, puis placé dans un muraqqaʻ (album) de calligraphies.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016