« De Locis Sanctis », de saint Adamnan, avec des extraits de « De Virginitate », de Venance Fortunat, ainsi que des pages de saint Augustin d'Hippone, du sénateur Cassiodore, et d'autres auteurs

Description

Le volume présenté ici, sous la cote Latin 13048 dans les collections de la Bibliothèque nationale de France, contient plusieurs manuscrits datant des VIIIe et IXe siècles. Le premier renferme le texte de De Locis Sanctis (Des Lieux saints), de saint Adamnan (625–704 env.). Arculfe, évêque allemand du VIIe siècle, fut le premier chrétien d'Europe occidentale à effectuer un périple au Moyen–Orient après la montée de l'islam. Durant son voyage retour d'un pèlerinage en Terre sainte en 680 environ, une tempête le força à débarquer sur Iona, île des Hébrides, où il fit part de ses expériences à l'abbé du monastère local, saint Adamnan. Ce dernier les raconta dans le texte appelé De Locis Sanctis. Arculfe visita notamment des sites sacrés en Judée, en Samarie et en Galilée. Il se rendit également à Damas et à Tyr, et voyagea en Égypte où il vit le Nil. Arculfe dessina les plans de l'église du Saint–Sépulcre et de celle du mont Sion, à Jérusalem, et d'autres sites sacrés, qui sont reproduits dans ce manuscrit. Ce volume contient également un texte constitué d'extraits du poème De Virginitate (Virginité), du poète latin Venance Fortunat (530–600 env.). Ce poème fut composé à la fin des années 560 pour Radegonde (morte en 587), patronne de Venance et nonne issue de sang royal. L'éloge de la virginité par le poète est un document essentiel pour comprendre les origines du monachisme féminin en Europe au début du Moyen Âge. Le volume contient également des pages d'ouvrages de saint Augustin d'Hippone (354–430), du sénateur Cassiodore (487–580 env.) et d'autres auteurs. Les manuscrits furent copiés à l'abbaye de Corbie, monastère bénédictin à Corbie, en Picardie, en France.

Dernière mise à jour : 20 décembre 2017