Fragments d'épîtres et d'homélies de saint Avit (Alcimus Ecdidius Avitus), évêque de Vienne

Description

Ce fragment de manuscrit sur papyrus fut créé en France au VIe siècle. Émile Dambreville, employé du Département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, le découvrit en 1865 dans un autre manuscrit (Latin 11859) contenant un traité d'ornithologie. Le texte, en latin, est un fragment des épîtres et des homélies de saint Avit (450–518 environ). Issu d'une éminente famille gallo–romaine, Avit fut évêque de Vienne, en Gaule, de 490 à 518 environ. Il doit sa renommée littéraire à un poème de 2 552 hexamètres, en cinq livres, portant sur le récit scriptural du péché originel, de l'expulsion du Paradis, du déluge et du passage de la mer Rouge. Les homélies d'Avit n'existent aujourd'hui que sous forme fragmentaire, comme dans ce manuscrit. Le papyrus, ancien support d'écriture produit en Égypte à partir de la plante du même nom, était utilisé en Égypte antique et autour de la Méditerranée. En Europe, s'il fut peu à peu remplacé par le parchemin, produit avec la peau d'animaux, et les nouveaux types de papier arrivés de Chine, son usage perdura jusqu'au XIe siècle.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

S. Avitus, Viennensis ep., Homiliae et Epistolae, fragmenta

Type d'élément

Description matérielle

15 feuillets, papyrus ; texte de 30 x 28 centimètres environ sur des feuilles de 39 x 43,5 centimètres

Références

  1. Thomas Shahan, “St. Avitus,” in The Catholic Encyclopedia (New York: Robert Appleton Company, 1907). http://www.newadvent.org/cathen/02161c.htm.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 15 août 2017