Histoire des Francs

Description

Saint Grégoire de Tours naquit en 538 dans la ville actuelle de Clermont–Ferrand, en Auvergne, dans le centre de la France. Gallo–romain dont la langue natale était le latin, il fut ordonné diacre en 563. Il devint évêque de Tours en 573 et le demeura jusqu'à sa mort en 594. Son œuvre intitulée Historia Francorum (Histoire des Francs) constitue une source majeure pour l'histoire de France sous les Mérovingiens (qui régnèrent de la fin du Ve siècle à l'an 750). Elle est composée de dix livres. Le premier débute par la Création et se termine par la mort de saint Martin de Tours en 397. Les second, troisième et quatrième livres abordent les événements qui se déroulèrent en France de 397 à la fin de l'année 575, lorsque le roi mérovingien Sigebert (ou Sigisbert Ier) mourut. Les cinq autres livres, se terminant en 591 pendant le règne du roi Gontran (règne : 561–592), relatent les événements dont Grégoire fut le témoin ou dont il eut connaissance. Le manuscrit présenté ici, cote Latin 17654, appartient aux collections de la Bibliothèque nationale de France. Recensé sous le sigle B4, il s'agit de l'un des anciens manuscrits les plus importants d'Historia Francorum, avec le B5 de la bibliothèque et le B2 de la Bibliothèque royale de Belgique, à Bruxelles. Le manuscrit est amputé des quatre derniers chapitres du livre 10 et de quelques parties de certains chapitres des livres 1 à 6. Il est rédigé en écriture onciale mérovingienne. L'ouvrage contient des initiales ornées de motifs géométriques, végétaux et/ou zoomorphes (poissons, oiseaux et serpents), tracées à la plume et rehaussées de jaune, de rouge, d'orange et de vert. Les titres, les incipits et les explicits sont écrits en capitales coloriées alternativement en jaune, rouge orangé et vert. Les titres apparaissent en onciales à l'encre rouge orangé. Les lettres Q (pour Quaternio), introduisant les signatures des cahiers dans la marge, sont rehaussées de cercles au décor semblable à celui des initiales décorées. Les numéros des cahiers sont ornés de pyramides de petits traits à l'encre. Certains traits (par exemple, le répertoire iconographique des poissons, des oiseaux et de la croix, la forme de l'initiale I au verso du feuillet 52, ainsi que l'ornementation des signatures de cahiers) évoquent le style pratiqué à l'abbaye de Luxeuil qui fut largement diffusé en Gaule mérovingienne.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Historia Francorum

Lieu

Type d'élément

Description matérielle

109 feuillets, parchemin ; texte de 23 x 15,5 centimètres sur des feuilles de 29,5 x 22 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 15 août 2017