Wolfram von Eschenbach : Willehalm (fragments)

Description

L'épopée intitulée Willehalm fut composée par Wolfram von Eschenbach peu après qu'il eût terminé Parzival vers 1210 ou 1220. Bien que l'ouvrage compte 13 988 vers distiques, il semble quelque peu inachevé. La source de l'ouvrage de Wolfram fut fournie par le landgrave Hermann Ier de Thuringe (règne : 1190–1217). Il s'agit, dans ses caractéristiques particulières, d'une version inconnue de l'ancien poème français Aliscans, chanson de geste (poème épique sur les légendes de Charlemagne) composée à la fin du XIIe siècle. Ses thèmes principaux sont les guerres de Charlemagne et de ses successeurs. Aliscans appartient au vaste cycle des épopées mettant en scène le personnage légendaire de Guillaume d'Orange. Ce dernier fut inspiré, dans une certaine mesure, par Guillaume de Toulouse, cousin de Charlemagne et guerrier qui combattit les Sarrasins dans les années 800 environ. Il n'existe aujourd'hui que dix fragments d'un manuscrit (appelé « Große Bilderhandschrift »), autrefois long et richement enluminé, d'approximativement 230 feuilles contenant 1 380 scènes et provenant sans doute de Saxe ou de Thuringe. Huit feuilles du codex sont conservées à Munich et les deux fragments restants à Nuremberg. Parallèles au texte et dans des colonnes légèrement plus larges, les dessins au trait colorés, en général trois par page, offrent une interprétation hautement symbolique des vers qu'ils accompagnent. Grâce à l'abondance des enluminures et à leur force expressive, particulièrement notable dans les gestes des personnages, ces images constituent un des ensembles d'illustrations d'une épopée courtoise allemande les plus raffinés et les plus anciens. Le codex d'origine est souvent considéré comme le manuscrit allemand le plus somptueusement enluminé du Moyen Âge. Il aurait été découpé en morceaux au XVIe siècle, puis utilisé comme matériel de couverture. La Bibliothèque d'État de Bavière acheta les deux premiers fragments en 1829. En 1959 et 1968, les dix derniers fragments connus (à ce jour) de feuilles furent acquis auprès d'une collection privée.

Dernière mise à jour : 16 novembre 2017