Rouleau de protection

Description

Ce petit rouleau, produit en Iran au XVIIIe ou au XIXe siècle, est écrit sur un parchemin presque transparent fait à partir de peau de gazelle. Il s'agit d'un rouleau hijab, dans le sens où il voile sa signification et offre protection contre le mal grâce à un texte sacré. Il est divisé en 14 panneaux, encadrés de bordures dorées et vertes, qui contiennent les prières, les invocations à Dieu et les versets coraniques dans une calligraphie arabe soignée. La dernière prière, la plus longue, souligne le caractère mystique de l'ilm al–adad (numérologie). Les panneaux de prière sont bordés d'un texte écrit alternativement à l'encre rouge et bleue. Le parchemin contient des prières implorant Dieu d'écarter le mal, les calamités, les maladies, les souffrances, la ruine et les inondations, et de repousser les diables, les esprits malveillants et les démons porte–malheur. Les prières demandent également la protection contre le mauvais œil, qui joue un rôle très important dans la religion populaire islamique. Le rouleau est conservé dans un boîtier cylindrique, auquel une chaîne est attachée. Dans la culture islamique, ces rouleaux sont notamment portés par les enfants, qui doivent être préservés de tous les malheurs.

Date de création

Date du sujet

Langue

Type d'élément

Description matérielle

1 rouleau, parchemin : enluminés ; 76,5 x 4,4 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Cod.arab. 2616
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Helga Rebhan.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 septembre 2017