Psautier

Description

Généralement, les psautiers manuscrits débutent par un calendrier et se concluent par les cantiques, les litanies et l'office des défunts. C'est le cas de celui présenté ici, qui fut probablement produit dans la région de Magdebourg. Le premier feuillet du calendrier, la page du mois de janvier, est manquante. Les activités mensuelles des mois du printemps sont illustrées de rares remèdes médicaux, notamment une saignée en février, un traitement thermal en mars, un traitement de plaies en avril, une cure de boisson en mai, etc. Les pages du calendrier, présentées sous forme de diptyque, incluent des tympans contenant les signes du zodiaque en haut à gauche et les activités mensuelles en haut à droite. Au–dessous, le texte du calendrier apparaît dans la colonne de gauche et les douze apôtres dans celle de droite. Le psautier proprement dit commence par la lettrine « B », de la taille d'une page, pour Beatus vir (Heureux l'homme qui...). Dans la boucle inférieure du « B », le roi David est dessiné avec une harpe, tandis que la boucle supérieure contient le Christ représenté en Homme de douleurs. Un texte ornemental, le début du premier psaume en majuscules dorées, figure sur la page opposée. D'autres lettrines historiées, de neuf ou dix lignes de hauteur, apparaissent dans chacune des divisions des dixièmes du psautier. Les illustrations qu'elles contiennent viennent compléter les miniatures pleine page sur la page en regard, toutes deux constituant un cycle de la vie de Jésus. La seconde des miniatures, au psaume 38, illustre la Présentation de Jésus au Temple, tandis que la lettrine opposée montre le baptême de Jésus. Le cycle couvre la flagellation, la Crucifixion, la Résurrection, l'Ascension et la Pentecôte, jusqu'au Maiestas Domini (Christ en majesté) dans le psaume 109, suivi d'une lettrine avec le couronnement de la Vierge Marie. Les litanies sont décorées de miniatures de saints. Selon une note de Johann Friedrich Hekel sur le premier feuillet, le manuscrit provenait à l'origine de la Bibliothèque palatine à Heidelberg. Hekel lui–même, qui mourut en 1700, l'avait acquis auprès d'un rabbin à Francfort. Le psautier aurait donc été perdu avant le transfert de la bibliothèque de Heidelberg à Rome en 1622. La date et les circonstances de l'arrivée du codex à la bibliothèque de la cour de Munich, actuelle Bibliothèque d'État de Bavière, demeurent inconnues.

Date de création

Date du sujet

Langue

Type d'élément

Description matérielle

155 feuillets, parchemin : enluminés ; 26,5 x 18 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Clm 23094
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Brigitte Gullath.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 octobre 2017