Atlas portulan de Battista Agnese

Description

Cet atlas portulan est attribué à Battista Agnese (1514–1564), un des cartographes les plus importants de la Renaissance italienne. Né à Gênes, Agnese fut actif à Venise de 1536 jusqu'à sa mort. Il dirigea vraisemblablement une imprimerie à part entière, où ses cartes étaient réalisées. Il produisit approximativement 100 atlas manuscrits, dont plus de 70 existent encore aujourd'hui, portant sa signature ou attribués à son atelier. Ses atlas, qui sont considérés comme des œuvres d'art pour leur grande qualité et leur beauté, sont en majorité des atlas portulans, ou nautiques. Imprimés sur vélin, ils étaient plutôt destinés aux dirigeants de haut rang et aux commerçants prospères qu'à une utilisation en mer. L'atlas présenté ici contient des tables de déclinaison, une sphère armillaire et la roue zodiacale. Il inclut également des cartes montrant les côtes est et ouest de l'Amérique du Nord, l'océan Atlantique et la zone à l'ouest de l'Arabie jusqu'à la côte est, au tracé spéculatif, de l'Amérique du Sud, la région de l'Afrique à l'Asie du Sud–Est, l'Europe occidentale, l'Espagne et l'Afrique du Nord, la Méditerranée (plusieurs cartes), la mer Noire, et la région de la Grèce et de la Turquie actuelle. Comme dans la plupart des atlas d'Agnese, l'ouvrage comporte une mappa mundi ovale avec des chérubins qui soufflent les vents, sur des nuages bleus et dorés, qui représentent les 12 points du vent desquels découlent les points cardinaux modernes. Ce manuscrit fut réalisé pour le cardinal Guido Ascanio Sforza di Santa Fiora (1518–1564), dont les armoiries figurent au recto du feuillet 1. Un petit compas recouvert d'un disque de verre incrusté dans la garde collée décore la reliure. L'utilisation de la projection ovale, avec des parallèles équidistants, pour représenter le monde connu fut généralisée plus tard, principalement grâce à l'astronome, ingénieur et cartographe piémontais Giacomo Gastaldi (1500–1565 env.) et au cartographe flamand Gérard Mercator (1512–1594). L'atlas appartint à Victor–Emmanuel II, roi de Sardaigne de 1849 à 1861 et premier roi de l'Italie unifiée de 1861 à sa mort en 1878.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Portolano

Lieu

Type d'élément

Description matérielle

15 feuillets (12 cartes) : parchemin ; 20,6 x 13,8 centimètres

Références

  1. Maria Rosaria Manunta, “Schede,” in Biblioteca Reale Torino, edited by Giovanna Giacobello Bernard (Florence: Nardini, 1990).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 mai 2017