Trésor de sapience. De la Création à 138 après Jésus–Christ

Description

Ce manuscrit richement décoré du Trésor de sapience est une histoire du monde de la Création à 138 après Jésus–Christ. Enluminé par des collaborateurs de Loyset Liédet et de Willem (ou Guillaume) Vrelant, il fut exécuté probablement à Bruges vers 1470 ou 1480. Le volume proprement dit constitue un bel exemple des livres séculaires que recherchaient les mécènes aristocratiques du sud des Pays–Bas au cours du troisième quart du XVe siècle. Outre l'immense programme décoratif, l'histoire contient également d'importantes indications héraldiques. Le blason armorial le plus courant, peint dans une zone rognée, appartient à Adolphe de Bourgogne, seigneur de Beveren, de la Veere et de Flessingue (mort en 1540). Ce dernier devint membre de l'ordre de la Toison d'or en 1516, comme avant lui son père, Philippe de Bourgogne, et son grand–père, Antoine de Bourgogne (le « Grand Bâtard de Bourgogne », fils illégitime de Philippe le Bon). La décoration et son organisation tout au long du texte reflètent les principes de conception hiérarchique et de collaboration artistique caractéristiques des grands programmes picturaux de ce type de texte séculaire. Les six grandes miniatures, chacune précédant les divisions majeures du texte de la chronique, et de la même largeur que les deux colonnes de texte, sont spécialement notables. Ces images magnifiques sont très imaginatives et d'une grande variété stylistique. Les illustrations accordent une importance visuelle particulière à la Trinité, comme en témoigne le frontispice, qui inclut un cycle de la Création en six médaillons. Ce manuscrit rappelle les préceptes augustins du trinitarisme associés aux six jours de la Création, aux six âges de l'homme et aux six âges du monde. Il mêle les thèmes bibliques et séculaires, dont l'histoire de Thèbes, de Troie et de la Bretagne, le troisième âge du monde, l'histoire de Rome, de Romulus et Rémus à la défaite des Gaulois, les empereurs romains jusqu'à Hadrien (mort en 138 après Jésus–Christ), les rois italiens depuis Énée, ainsi qu'Alexandre le Grand et les souverains qui lui succédèrent. L'ouvrage fut rédigé en écriture littera bastarda bourguignonne par des mains différentes.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Bruges, Belgique

Titre dans la langue d'origine

Trésor de sapience

Type d'élément

Description matérielle

361 feuillets : parchemin ; 31,4 x 43,7 centimètres

Notes

  • Walters Ms. W.307

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 octobre 2017