Le caporal Arnold Hoke avance sur la ligne de front et les tranchées en Lorraine

Le caporal Arnold Hoke avance sur la ligne de front et les tranchées en Lorraine

Description

Arnold Stephen Hoke servit dans la Garde nationale de l'Iowa de février 1916 à août 1917, lorsqu'il rejoignit l'armée régulière des États–Unis. Membre de la Garde nationale, il participa à la campagne mexicaine de 1916–1917. Dans l'armée, il fut affecté à la compagnie M des mitrailleurs du 168e Régiment d'infanterie, faisant partie de la 42e Division d'infanterie. Peu après sa promotion au grade de caporal, le 1er novembre 1917, Hoke fut envoyé en France, via Halifax, en Nouvelle–Écosse. Il devint sergent le 4 avril 1918. En 1971, Hoke et son épouse, Clara Hoke, commencèrent à enregistrer leurs souvenirs de la Grande Guerre. Comme de nombreux autres soldats, Arnold Hoke plongea dans la guerre de tranchées en France non seulement sans savoir réellement ce qui l'attendait, mais également à l'origine sans arme. Il fut témoin de toutes les grandes batailles auxquelles l'armée américaine participa durant la Première Guerre mondiale, dont les offensives Champagne–Marne et Aisne–Marne, la bataille de Saint–Mihiel et l'offensive Meuse–Argonne. Ses descriptions simples des tranchées, des hommes disparus et du caractère aléatoire du sort des soldats constituent un rappel opportun du véritable coût de la guerre. Un extrait des enregistrements réalisés par Arnold Hoke en 1971 est présenté ici. Ces enregistrements sont conservés dans les collections du Projet d'histoire sur les anciens combattants américains de l'American Folklife Center à la Bibliothèque du Congrès, qui a pour mission de recueillir, de conserver et de rendre accessibles leurs récits personnels.

Dernière mise à jour : 14 novembre 2017