Album de Richard Thomas Crump, Compagnie G, 3e Infanterie

Description

On sait peu de choses de la vie de Richard Crump, hormis les informations pouvant être recueillies à partir de son album méticuleux documentant son service en qualité d'ambulancier au cours de la Première Guerre mondiale. L'album de Crump évolue d'une période d'insouciance pendant sa formation, incluant un groupe d'amis, des uniformes flambants neufs, ainsi que de nouveaux véhicules et équipements, aux ravages dans la campagne du nord de la France, dans la région de Saint–Sulpice et de Wailly. Le grand nombre de photographies de bâtiments réduits à l'état de ruines par les tirs d'obus allemands révèle qu'il fut manifestement fasciné par la destruction de villes telles que Dammartin et Remiencourt. Ses photographies fournirent également un témoignage de la vie dans les tranchées de Cottenchy et de Vézaponin. En outre, Crump captura en image des sujets souvent oubliés dans les traitements de la guerre, notamment les prisonniers de guerre allemands, les villageois français et la dévastation laissée dans le sillage des combats. Les photographies montrent la campagne française parsemée de matériel de guerre abandonné, allant des équipements d'artillerie légère aux chars, aux trains et aux avions. Les clichés d'ambulances de Crump soulignent également les différences entre la réalité de la guerre et son expérience durant sa formation. Contrairement aux nouveaux véhicules visibles au début de l'album, l'ambulance de Crump, facilement identifiable par l'insigne des Diables bleus (symbole des célèbres Chasseurs alpins français), n'est guère plus qu'une carrosserie avec une bâche déchiquetée et un châssis de fortune. L'album de Crump est conservé dans les collections du Projet d'histoire des vétérans de l'American Folklife Center de la Bibliothèque du Congrès, dont la mission est de recueillir, de préserver et de fournir l'accès aux récits personnels des anciens combattants américains.

Dernière mise à jour : 14 novembre 2017