Journal de Gustav Hermann Kissel, 43e Escadron, Royal Air Force

Description

Gustav Kissel étudia à Harvard et obtint son diplôme en 1917, au moment de l'entrée des États–Unis dans la Grande Guerre. Après avoir été accepté dans l'U.S. Air Service, il fut envoyé l'été de la même année en Angleterre pour y être formé, car les États–Unis manquaient d'avions, d'aérodromes et d'équipements. Son journal décrit en détail son enthousiasme et son impatience, tempérés par la perte tragique d'un camarade de classe de Harvard tué en janvier 1918 lors d'un exercice d'entraînement. Grandement admiré par ses collègues pour ses compétences de pilotage, Kissel décolla pour sa première mission au–dessus de la Flandre, en Belgique, le 12 avril 1918. Son escadron essuya les tirs d'un grand nombre d'avions ennemis et l'appareil de Kissel fut abattu. Il est le seul Américain enterré au cimetière militaire de Pont du Hem, à La Gorgue, en France. Le volume présenté ici est le journal de Kissel, qu'il débuta le 17 juillet 1917. Dans sa dernière entrée, datée du 10 avril 1918, Kissel écrivit : « Ce soir, un régiment est passé non loin. La fanfare de chaque bataillon retentissait et les hommes chantaient sur le chemin des tranchées. C'était la chose la plus formidable à entendre et elle remplit nos âmes des merveilles de la guerre ». Le journal est conservé dans les collections du Projet d'histoire des vétérans de l'American Folklife Center, à la Bibliothèque du Congrès, dont la mission est de recueillir, de préserver et de fournir l'accès aux récits personnels des anciens combattants américains.

Dernière mise à jour : 14 novembre 2017