« Big Boy » : journal de la Première Guerre mondiale par Quiren M. Groessl, Compagnie F, 5e Régiment du Wisconsin

Description

Quiren M. Groessl, né dans une famille germano–américaine du Wisconsin, gagna le surnom de « Big Boy » pendant son service. Il fut caporal du 5e Régiment du Wisconsin, une des unités de la Garde nationale du Michigan et du Wisconsin qui composèrent la 32e Division de l'armée des États–Unis. Les Allemands firent Groessl prisonnier le 27 mai 1918 lors d'un raid sur les lignes américaines. Il subit une blessure grave à la baïonnette alors qu'il tentait de s'échapper. Malgré sa plaie, il parvint à rejoindre les lignes américaines, puis il fut transporté vers un hôpital de campagne français. Son journal raconte non seulement ses expériences de combat dramatiques, mais également son séjour à l'hôpital, où il se lia d'une grande amitié avec les autres soldats blessés. Groessl fut démobilisé le 5 janvier 1919. Il dactylographia le journal à partir de ses notes manuscrites dans les années 1960, après avoir pris sa retraite dans le civil. Le volume inclut des coupures de journaux locaux du Wisconsin, portant sur ses expériences pendant la guerre, des photographies, une suite racontant un voyage qu'il effectua en France en 1927 afin de participer à la 9e convention annuelle de la Légion américaine (tenue à Paris la même année pour marquer le 10e anniversaire de l'entrée des États–Unis dans la Première Guerre mondiale), ainsi qu'un épilogue daté du 11 novembre 1968, dans lequel Groessl aborde la période entre son incorporation dans l'armée et les premières entrées de son journal. Ce dernier est conservé dans les collections du Projet d'histoire des vétérans de l'American Folklife Center, à la Bibliothèque du Congrès, dont la mission est de recueillir, de préserver et de fournir l'accès aux récits personnels des anciens combattants américains.

Dernière mise à jour : 14 novembre 2017