Planisphère nautique

Description

Cette carte nautique du monde fut produite par le cartographe génois Nicolo di Caverio à partir de documents portugais. Elle peut être datée de 1506, puisqu'elle ne fait état d'aucune découverte postérieure à cette date. Trois échelles des longueurs sont présentes dans la partie supérieure de la carte. Sur le bord gauche, l'échelle des latitudes est graduée de 55° sud à 70° nord. Un système de rhumbs de 90 centimètres (cm) de diamètre est centré en Afrique, avec seize centres secondaires. Il est complété par un autre système concentrique de 180 cm de diamètre dont n'apparaissent de chaque côté que trois centres. La carte inclut 18 roses des vents, à seize branches, portant une croix pour indiquer l'Orient. Les deux centres de rhumbs du système complémentaire situés à l'extrême droite et à l'extrême gauche comportent à la place d'une rose des vents, à l'est, un soleil, et à l'ouest, un croissant de lune. Les côtes sont cernées de vert, tandis que les îles sont représentées en aplats souvent dorés, parfois rouges ou bleus. La mer Rouge est striée de rouge. Le cours de quelques fleuves est représenté en bleu de façon schématique. En Afrique, une petite mappemonde circulaire entourée des sept cieux, rappelant celle de la carte attribuée à Christophe Colomb, et dont le tracé des côtes est plus archaïque que celui du planisphère, marque le centre du système de rhumbs. La décoration soignée de la carte inclut dix vignettes de villes, trois tentes, y compris une accompagnée de l'inscription Magnus Tartarus, ainsi que 53 pavillons, dont 21 portugais, 20 arborant le croissant de lune de l'Empire ottoman et huit espagnols. Des animaux (une girafe, un lion et un éléphant en Afrique, et des oiseaux en Amérique), des personnages, des forêts et des ébauches de paysages sont également dessinés. Les échelles sont indiquées dans des cartouches rectangulaires à motifs géométriques. L'encadrement, dont la décoration formée d'un ruban s'enroulant sur une baguette, ne figure que sur trois côtés (à gauche, elle est remplacée par l'échelle des latitudes). La signature est visible sur une banderole en bas dans le coin gauche. Les noms des mers et des pays en latin sont inscrits en lettres capitales, également sur des banderoles. La nomenclature est essentiellement en portugais, mais de nombreuses légendes sont en espagnol, dont deux sur des banderoles.

Date de création

Date du sujet

Langue

Lieu

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte sur 10 feuilles, vélin : illustrations ; 115 x 225 centimètres

Notes

  • Construction de la carte : trois échelles des longueurs en haut (10 divisions = 116 millimètres [mm]) et quatre en bas (10 divisions = 90 mm, 10 divisions = 94 mm, 10 divisions = 100 mm et 10 divisions = 100 mm). Sur le bord gauche, l'échelle des latitudes est graduée de 55° sud à 70° nord (10° = 80 mm), ce qui donne une échelle approximative de 1:14 000 000.

Références

  1. Catherine Hofmann, Hélène Richard, Emmanuelle Vagnon, et al., The Golden Age of Maritime Maps: When Europe Discovered the World (Buffalo, NY: Firefly, 2013).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 novembre 2017