Atlas nautique du monde, recto du feuillet 3, océan Indien Nord avec l'Arabie et l'Inde, et verso du feuillet 3, océan Indien Sud avec l'Insulinde à gauche et Madagascar à droite

Description

La carte présentée ici est extraite de l'Atlas Miller, qui appartient aux collections de la Bibliothèque nationale de France. Produit pour le roi du Portugal Manuel Ier en 1519 par les cartographes Pedro Reinel, son fils Jorge Reinel, Lopo Homem et le miniaturiste António de Holanda, l'atlas contient huit cartes sur six feuillets volants, peints des deux côtés. Les cartes furent richement décorées et enluminées par António de Holanda, Néerlandais qui passa près de dix ans au Portugal. Les illustrations incluent des images embellies de châteaux, de villes et de merveilles architecturales, des vues de forêts et d'autres végétations, ainsi que des représentations d'animaux et de peuples indigènes. Les contours de certaines villes et côtes sont très précis. Pour les détails géographiques des autres régions du monde que les Européens connaissaient encore peu, le cartographe utilisa son imagination ou les vues émanant de Ptolémée. Un côté de la carte (recto du feuillet 3 de l'atlas) montre l'océan Indien Nord avec l'Arabie et l'Inde. L'équateur, la mer Rouge, le golfe d'Aden, le golfe Persique, le delta du Gange et les îles Nicobar sont indiqués. L'autre côté (verso du feuillet 3) représente l'océan Indien Sud avec l'Insulinde (Asie du Sud–Est insulaire) à gauche et Madagascar à droite. Les deux côtés de la carte sont ornés de feuilles dorées, de bannières rouges contenant des inscriptions en lettres dorées identifiant les lieux, de pavillons et de boucliers héraldiques, et de navires portant la croix portugaise de l'ordre du Christ ou le croissant ottoman. L'atlas fut nommé d'après Emmanuel Miller, qui l'acheta en 1855 chez un libraire de Santarém, au Portugal. La veuve de Miller le vendit à la Bibliothèque nationale de France en 1897.

Date de création

Date du sujet

Langue

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

2 cartes, 4 pages, vélin : illustrations ; 42 x 59 centimètres

Collection

Références

  1. Catherine Hofmann, Hélène Richard, Emmanuelle Vagnon, et al., The Golden Age of Maritime Maps: When Europe Discovered the World (Buffalo, NY: Firefly, 2013).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 6 novembre 2017