Les voyages du capitaine Billings par la Tchoukotka entre le détroit de Béring et la redoute du cours inférieur du fleuve Kolyma, et le voyage du capitaine Hall sur le navire L'aigle noir dans l'océan du nord-est en 1791. Contient un glossaire dans douze dialectes indigènes, les observations sur les intempéries dans la région de la redoute du cours inférieur du fleuve Kolyma et les instructions données au capitaine Billings par le Conseil national de l'amirauté

Description

Vers la fin de son règne, en 1785, l'impératrice Catherine la Grande ordonna une reconnaissance navale russe, baptisée expédition géographique et astronomique du nord-est, placée sous le commandement du capitaine Joseph Billings. Anglais au service de l'État russe, Billings s'engagea dans cette expédition la même année avec deux capitaines adjoints, Gavriil Sarytchev et Robert Hall (Roman Gall selon l'usage russe). Ce volume relate les explorations de Billings en 1791 sur le navire Gloire de la Russie, accompagné de Sarytchev, le long de la péninsule de la Tchoukotka entre le détroit de Béring et l'ouest, en direction de la redoute du cours inférieur du fleuve Kolyma par le passage du nord-est, au-dessus de la Sibérie. Cet ouvrage relate également les voyages du capitaine Hall dans le Pacifique nord sur le navire L'aigle noir, par la péninsule du Kamtchatka, les îles Kouriles, la mer de Béring et les îles Aléoutiennes. Outre les descriptions fondées sur les journaux de bord concernés, l'ouvrage contient des gravures soignées des régions reconnues, sous la forme d'une série de cartes annexées. L'expédition de Billings permit de produire certaines des cartes russes les plus anciennes et complètes, des deux côtés de la région du détroit de Béring et des côtes proches, le long de l'océan Arctique et de la mer de Béring. Les équipages firent également d'importantes observations zoologiques, botaniques et ethnographiques, et reçurent instruction de l'amirauté russe d'attribuer un nom aux terres et aux îles jusqu'ici inconnues. Cette vaste expédition dut aussi sa renommée au fait que Catherine la Grande avait également confié à Billings la mission complémentaire d'enquêter sur les activités de négoce de fourrure de Grigori Ivanovitch Chelikhov sur l'île Kodiak et en Alaska. Chelikhov était, de longue date, un personnage controversé. Des rumeurs persistantes faisaient état jusqu'à Saint-Pétersbourg, capitale de la Russie impériale, des mauvais traitements infligés aux ouvriers indigènes et de son mépris pour les lois russes en Alaska. Plusieurs parties de cet ouvrage concernent l'examen par Billings et ses assistants des conditions de travail locales des indigènes et la préservation des principes du droit russe en Alaska. Bien que l'entreprise de Chelikhov survécut et finalement prospéra sous la forme de la Compagnie russe d'Amérique, le gouvernement russe insista pour que le traitement des populations indigènes en Alaska change. En 1794, le gouvernement dépêcha une cohorte de moines orthodoxes russes sur l'île Kodiak pour tenter d'améliorer la situation.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Morskoi̐tip, Saint-Pétersbourg

Langue

Titre dans la langue d'origine

Путешествiе капитана Биллингса Чрезъ Чукотскую землю отъ Берингова пролива до Нижнеколымскаго острога, и плаванiе Капитана Галла На суднѣ Чёрномъ Орлѣ по Сѣверовосточному Океану в 1791 году; Съ приложенiемъ Словаря двенадцати нарѣчiй дикихъ народовъ, наблюденiя надъ стужею въ Верхнеколымскомъ острогѣ, и наставленiя даннаго Капитану Биллингсу изъ Государственной Адмиралтействъ-Коллегiи

Type d'élément

Description matérielle

191 pages : illustrations, cartes ; 25 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 août 2016