Première bataille près de Manturia (Mandchourie). Les soldats japonais mettent en déroute la cavalerie ennemie

Description

Après leur victoire dans une bataille près d'Oussouriisk, les forces japonaises engagées dans la guerre civile russe poursuivirent la Garde rouge bolchévique le long de la frontière entre l'Empire russe et la région chinoise de la Mandchourie suivant l'itinéraire du Transsibérien. Cette lithographie illustre une bataille entre les Japonais et les bolchéviques le long de cette voie ferrée. Les forces japonaises combattirent les bolchéviques sur deux fronts : de Vladivostok à Khabarovsk, puis de Vladivostok à Tchita, à travers la Mandchourie le long du chemin fer de l'Est chinois. Entre août 1918 et octobre 1922, l'Armée impériale japonaise participa à « l'intervention en Sibérie ». Cette opération des forces alliées de la Première Guerre mondiale visait à soutenir les Armées blanches contre les bolchéviques, lors de la guerre civile russe (1917–1922). Des soldats originaires de neuf pays prirent part à cette intervention, qui débuta en août 1918. Malgré le retrait des forces américaines et britanniques en 1920, l'armée japonaise resta en Extrême-Orient russe et en Sibérie deux années supplémentaires. Plus de 70 000 troupes japonaises furent engagées dans les combats. En 1919, dans le but de soutenir les opérations des militaires japonais, l'éditeur Shōbidō Co. Ltd., basé à Tokyo, publia une série d'impressions lithographiques présentant différentes scènes de cette campagne intitulée « Illustration de la guerre en Sibérie ».

Dernière mise à jour : 14 novembre 2017