Bible historiale

Description

Les manuscrits illustrés de paraphrases vernaculaires de l'histoire biblique, appelés Bibles historiales, sont probablement les productions les plus célèbres de l'atelier de Diebold Lauber, à Haguenau, en Alsace. À l'instar de ce manuscrit, la plupart d'entre eux transmettent une recension basée sur la version en prose de la chronique universelle de Rodolphe d'Ems et sur La vie de la Vierge Marie de frère Philippe. Lauber, scribe de profession, tira parti de ses contacts au bureau de l'huissier pour trouver de nouveaux clients. Si le nom de Lauber apparaît pour la première fois dans les années 1440, son atelier d'écriture existait sous diverses formes de 1420 à 1470 environ, produisant de nombreux manuscrits, dont approximativement 70 furent identifiés. La grande variété des produits offerts suggère que Lauber conservait vraisemblablement un stock de ses livres. L'atelier de Lauber est souvent considéré comme un précurseur de l'imprimerie, car il utilisait des méthodes rationalisées de production permettant de réduire les coûts de main–d'œuvre. Comme on peut le constater ici, les cahiers sont composés de feuilles individuelles et le texte est écrit en lettres cursives gothiques simples. La structure du texte inclut des index, des titres et des en–têtes de chapitre. En outre, les illustrations simples et colorées, dessinées à la plume directement sur le papier, sans bordure ou fond pour la plupart, révèlent une orientation vers la production en série. Avec des moyens artistiques limités, un petit nombre de types iconographiques étaient utilisés pour divers genres de texte. Les illustrations les plus caractéristiques de l'atelier de Lauber furent créées par les peintres du « Malergruppe A », groupe d'artistes actif de 1425 à 1450, également responsable des dessins du manuscrit présenté ici. Trois des illustrations d'origine du manuscrit ont disparu.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Haguenau, Allemagne

Langue

Type d'élément

Description matérielle

II + 325 feuillets, papier : enluminés ; 40,7 x 27 centimètres

Notes

  • La description de cet ouvrage a été écrite par Elisabeth Wunderle.
  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Cgm 1101

Références

  1. Bettina Wagner, editor, Als die Lettern laufen lerneten. Medienwandel im 15. Jahrhundert. Inkunabeln aus der Bayerischen Staatsbibliothek München (Wiesbaden, Germany: Dr. Ludwig Reichert Verlag, 2009).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 11 août 2017