Pillage de Canillo par les forces du gouvernement insurrectionnel, après la prise du village

Description

À la fin du XIXe siècle, avant l'usage répandu de la photographie dans les journaux et les magazines, la presse française illustrait ses publications à l'aide de gravures. Cette technique, appelée gravure sur bois, consiste à tailler une image sur un morceau de bois, généralement du buis, puis à appliquer de l'encre sur le dessin en relief afin de graver l'image sur une surface. La gravure présentée ici fut initialement publiée le 12 mars 1881 dans le magazine parisien L'Illustration. Selon la légende, elle montre le pillage du village de Canillo par les rebelles. Durant la crise du système économique traditionnel en Andorre, le Consell General de les Valls (Conseil général des Vallées), corps législatif, fut réticent à approuver l'ouverture de maisons de jeux dans la principauté. Un groupe d'insurgés armés parvint à renverser le Conseil général et le remplaça par un Conseil révolutionnaire provisoire. Un soulèvement révolutionnaire, qui dura de décembre 1880 à juin 1881, débuta à Andorre-la-Vieille et à Escaldes, puis se propagea rapidement au reste des paroisses andorranes. L'image fut réalisée par Louis Dunki (1856–1915), illustrateur suisse formé à l'École des beaux–arts de Genève, qui travailla pour différents magazines français, Édouard Castres et d'autres grands artistes.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

J. J. Dubochet, Paris

Titre dans la langue d'origine

Le pillage de Canillo par les forces du gouvernement insurrectionnel, après la prise du village

Type d'élément

Description matérielle

1 tirage : gravure sur bois

Notes

  • Source : L'Illustration, volume 39, numéro 1985, 12 mars 1881, page 164

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mars 2017