La justice en Andorre. Lecture sur la place publique d'un arrêt de condamnation aux travaux forcés à perpétuité

Description

Au XIXe siècle, avant la généralisation des photographies dans les journaux et les magazines, la presse française utilisait des gravures sur bois pour illustrer ses publications. Cette technique, dite d'impression au bloc de bois, s'effectue en sculptant une image sur un morceau de bois, généralement du buis, et en appliquant l'encre contre le motif en relief de la pièce pour graver l'image sur une surface. Cette gravure fut publiée à l'origine le 16 mai 1896, dans le magazine parisien L'Illustration. Selon la légende, elle montre une peine d'emprisonnement à vie avec travaux forcés déclarée sur une place de la ville d'Andorre. La gravure s'inspire d'une photographie originale représentant une condamnation à mort annoncée à Manuel Bacó le 28 février 1886. La condamnation fut commuée par la suite aux travaux forcés à vie. La scène se déroule sur la Plaça Guillemó (place Guillemo) à Andorre-la-Vieille, capitale et ville principale de la principauté d'Andorre. Les points forts de l'illustration sont la vivacité des visages des personnes présentes dans l'image, ainsi que la précision du dessin de la façade de la Casa Guillemó. L'auteur de l'illustration est l'écrivain et illustrateur napolitain Gennaro d'Amato (1857‒1947). Ses autres publications furent destinées entre autres à des magazines illustrés respectés tels que L'Illustration et la publication britannique intitulée Illustrated London News.

Date de création

Informations d'édition

Firmin-Didot, Paris

Type d'élément

Description matérielle

1 tirage : gravure sur bois en noir et blanc ; 32 x 22 centimètres

Notes

  • Extraite de L'Illustration, volume 54, numéro 2777, du samedi 16 mai 1896, page 405

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 juin 2016