« Éléments » d'Euclide

Description

Les feuilles d'or étaient souvent utilisées pour donner une plus grande valeur aux manuscrits médiévaux. Les scriptoria et les ateliers de peintres élaborèrent des techniques extrêmement spécialisées pour écrire en lettres dorées, souvent sur un fond coloré, ou pour décorer les lettrines et les miniatures avec de l'or. Ces méthodes servirent également plus tard dans la décoration manuelle des livres imprimés. Toutefois, le développement d'une technique correspondante permettant d'imprimer de l'or sur du parchemin ou du papier se révéla beaucoup plus difficile. Erhard Ratdolt, imprimeur originaire d'Augsbourg qui travailla à Venise à partir de 1475 ou 1476, fut le premier à mettre en œuvre une telle technique. En mai 1482, l'atelier de Ratdolt publia la première édition imprimée des Éléments, ouvrage précurseur du mathématicien de la Grèce antique Euclide. Au Moyen Âge, ce texte n'était connu qu'en latin, traduit de l'arabe, et était disponible dans de nombreux manuscrits. Comme Ratdolt l'explique dans sa préface dédiant l'ouvrage au doge vénitien Giovanni Mocenigo (1408–1485), l'impression des schémas géométriques utilisés dans l'œuvre présenta des difficultés techniques particulières. Sept copies de l'édition contiennent cette épître dédicatoire imprimée en lettres dorées. En 1484, Ratdolt légua une d'entre elles au monastère carmélite d'Augsbourg, d'où elle provenait avant d'arriver à Munich. Il s'agit de la copie présentée ici. Pour imprimer la préface en lettres dorées, Ratdolt développa une technique innovante issue des méthodes utilisées par les relieurs pour estampiller de l'or sur du cuir. Ce procédé consistait à répandre un agent liant en poudre (de la résine ou de l'albumen séché) sur la page et probablement à chauffer le caractère en métal de sorte que la feuille d'or adhérât au papier. Pour son édition de 1488 de Chronica Hungarorum (Chroniques des Hongrois), Ratdolt utilisa une méthode plus simple à base d'encre d'impression dorée. Sa technique d'impression de lettres dorées fut copiée pour la première fois en 1499 par l'imprimeur vénitien Zacharie Calliergis.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Erhard Ratdolt, Venise

Langue

Titre dans la langue d'origine

Elementa

Type d'élément

Description matérielle

273 pages : illustrations ; 21,63 x 30,58 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Rar. 292
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Bettina Wagner, de la Bibliothèque d'État de Bavière.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 14 avril 2017