Chiromancie

Description

L'art de la lecture des lignes de la main, ou chiromancie, connut une certaine popularité à la fin de la période médiévale, comme l'indique le grand nombre de manuscrits sur le sujet. Ce livre allemand, Chiromancie, dont l'identité de l'auteur continue à faire débat, fut toutefois principalement diffusé sous la forme d'éditions xylographiques. Les livres xylographiques étaient produits en découpant le texte et les illustrations dans le même bloc de bois, ce qui permettait de les imprimer en une seule opération. Cette édition xylographique de la Chiromancie contient une introduction et 44 planches illustrant des mains. Les planches sont arrangées de sorte que chaque main de femme à gauche (verso) corresponde à une main d'homme à droite (recto). Les lignes et les autres marques des mains sont expliquées en allemand dans de courtes légendes qui ont été intégrées dans l'illustration appropriée. La technique de la gravure sur bois est particulièrement adaptée à la reproduction de ce type d'images. Les couvertures en papier ornées à l'aide de gravures sur bois conçues pour imiter le style des reliures en cuir gothiques constituent une caractéristique inhabituelle de cette édition. Les blocs de bois qui servaient à la réalisation des tirages pouvaient être conservés pendant de longues périodes et reproduits à la demande. Ils étaient toutefois souvent corrigés ou modifiés entre les impressions, entraînant d'éventuelles variations dans les tirages suivants, comme c'est le cas de cette copie. Celle–ci représente la dernière des quatre étapes de l'histoire de l'édition xylographique de cet ouvrage. Si les deux premières versions de la Chiromancie parurent sans numérotation des cahiers et sans informations sur le producteur, les signatures typographiques et un colophon indiquant le nom de Jörg Schapf, découpeur de blocs de bois et relieur d'Augsbourg, furent ajoutés aux gravures sur bois à une date ultérieure. On ne sait pas si Schapf, qui vécut à Augsbourg entre 1478 et 1517, produisit également les deux premières versions ou s'il acquit les blocs de bois auprès d'un autre imprimeur. Certains érudits ont attribué la paternité de l'ouvrage à Johannes Hartlieb (1410–1468), médecin de la cour du duc Albert III de Bavière, également autorité en sorcellerie et en chiromancie.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Jörg Schapf, Augsbourg

Titre dans la langue d'origine

Chiromantie

Type d'élément

Description matérielle

56 pages : illustrations ; 19,23 x 28,38 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Xylogr. 35
  • La description de cet ouvrage fut écrite par Heike Riedel–Bierschwale, de la Bibliothèque de l'Université d'Eichstätt.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 14 avril 2017