Avertissement à la chrétienté contre les Turcs

Description

À la suite de la conquête de Constantinople par les Turcs sous le sultan Mehmet II le 29 mai 1453, de nombreux auteurs européens lancèrent un appel aux souverains d'Europe pour défendre la chrétienté. Le nouvel art de l'impression se prêta à la propagation de ce type d'exhortation. C'est donc dans l'atelier de Johannes Gutenberg, imprimeur de la célèbre Bible latine à quarante–deux lignes qui porte son nom, que le premier pamphlet politique en allemand sur ce sujet fut imprimé, avec le titre Eyn manung der cristenheit widder die durken (Avertissement à la chrétienté contre les Turcs). L'unique exemplaire de ce pamphlet encore existant aujourd'hui est conservé dans les collections de la Bibliothèque d'État de Bavière. Il s'agit de l'impression entièrement intacte la plus ancienne produite à l'aide des caractères mobiles « Urtype », ou « Donat–Kalender–Type », de Gutenberg. Le petit livret, contenant six feuillets au format in–quarto, est également intitulé Türkenkalender (Calendrier turc), car Gutenberg le présenta sous la forme d'un calendrier structuré conformément aux 12 nouvelles lunes de l'année 1455. Après une prière d'introduction, pour chaque mois, le calendrier exhorte un membre du clergé ou un prince séculier à résister aux Turcs. Les vers de conclusion pour le mois de décembre annoncent la victoire récente contre l'ennemi, grâce à une lettre écrite par le pape Nicolas V le 25 octobre 1454 et adressée à la diète de Francfort, encourageant l'assemblée à s'allier contre les Turcs. Toutefois, la lettre échoua, car elle n'arriva pas à temps à Francfort pour la session de la diète. Elle fut seulement lue au rassemblement suivant, le 6 décembre 1454, devant une assemblée des villes et des villages. Türkenkalender se termine par une prière et un souhait de nouvelle année pour 1455, premier vœu de ce type connu. Comme à Mayence le Nouvel An devait commencer le jour de Noël, l'impression de l'ouvrage fut réalisée presque certainement en 1454, après le 6 et avant le 25 décembre. L'unique copie de Türkenkalender appartint à l'origine à l'humaniste Konrad Peutinger (1465–1547). Elle fut découverte à l'école jésuite d'Augsbourg en 1806, puis transférée à Munich.

Date du sujet

Informations d'édition

Johann Gutenberg, Mayence

Titre dans la langue d'origine

Eyn manung der cristenheit widder die durken

Type d'élément

Description matérielle

6 feuillets

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d’État de Bavière : BSB–Ink M–149
  • La description de cet ouvrage fut écrite par Claudia Bubenik, de la Bibliothèque d'État de Bavière.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 27 octobre 2016