Mon Dieu ! Ils m'avaient dit que la demeure n'était pas gardée !

Description

Réalisée par l'artiste italien Raffaello Jonni, cette aquarelle satirique fait partie d'une série de 79 dessins originaux de l'auteur, conservés à la bibliothèque Alessandrina de Rome. Elle représente François-Joseph Ier (1830–1916), l'empereur âgé d'Autriche-Hongrie, sous les traits d'un voleur mordu par un chien de garde devant le portail d'une demeure baptisée « Villa Italia ». Dans son expression mêlant allemand et italien, l'empereur s'exclame : « Mon Dieu !... Ils m'avaient dit que la demeure n'était pas gardée ! ». Lors de la Première Guerre mondiale, l'Italie était à l'origine neutre. Elle resta à l'écart pendant un certain temps pour observer l'évolution du conflit. Après avoir rompu la Triplice qui l'avait liée à l'Autriche et à l'Allemagne pendant 30 ans, l'Italie conclut les négociations secrètes menées avec la Triple-Entente (France, Royaume-Uni et Empire russe) en signant le traité de Londres le 26 avril 1915. Elle déclara la guerre à l'Empire austro-hongrois le 23 mai 1915, en engageant les hostilités du côté de l'Entente.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017