Saddharma Pundarīka Sūtra du Tripitaka de Sixi

Description

Après avoir reçu l'illumination, Gautama Bouddha (le Bouddha) prodigua un enseignement mystique en prenant diverses formes terrestres. Cette édition deSaddharma Pundarīka Sūtra (Sūtra du lotus) est une traduction de Kumārajīva du Qin postérieur (384–417) qui contient les enseignements que Shakyamuni (Gautama Bouddha) dispensa à la fin de sa vie au pic des Vautours près de Rajagaha (aujourd'hui Rājgīr, en Inde). Il s'agit de l'un des premiers sūtras Mahāyāna. Sixi zang. Miao fa lian hua jing (Saddharma Pundarīka Sūtra du Tripitaka de Sixi) fut imprimé sous les Song du Sud (1127‒1279). Dans le titre, Miao fa signifie enseignements mystiques suprêmes et lian hua (le lotus) est une métaphore de la pureté. Cet ouvrage, imprimé à titre privé sous la dynastie Song, existe en deux éditions. L'impression de la première, intitulée Tripitaka de Yuanjue, Tripitaka du monastère de Sixi Yuanjue, à Huzhou, Édition de Huzhou, Tripitaka de Sixi Yuanjue ou Premier Tripitaka de Sixi, fut financée par Wang Yongcong, de Huzhou, par sa famille et par des appels aux dons émanant des monastères de Daci et Yuanjue. Cette impression, débutée au cours de la dernière année de la dynastie des Song du Nord (1127), fut achevée la deuxième année (1132) de l'ère Shaoxing des Song du Sud. Elle était composée de 1 435 sūtras en 5 480 juan placés dans 548 étuis numérotés avec des caractères tirés du Qian zi wen (Essai des mille caractères) allant de tian à he. Les juan numérotés de 1 à 7 sont présentés ici. L'autre édition, intitulée Tripitaka de Zifu, Tripitaka du monastère de Sixi Fabao Zifu, dans la préfecture d'Anji, Tripitaka de Sixi Zifu ou Second Tripitaka de Sixi fut imprimé au monastère de Zifu, dans la préfecture d'Anji (aujourd'hui Wuxing, dans le Zhejiang). L'impression de cette édition commença après la publication duPremier Tripitaka de Sixi et fut achevée la deuxième année (1175) de l'ère Chunxi des Song du Sud. Cette seconde édition, rassemblant 1 459 sūtras en 5 940 juan placés dans 599 étuis numérotés avec des caractères tirés du Qian zi wen allant de tian à zui, présentait le même format que la précédente. Certains érudits la considèrent comme une édition enrichie du Tripitaka de Yuanjue au motif que Huzhou allait par la suite devenir la préfecture d'Anji et que le monastère de Sixi Yuanjue serait rebaptisé « monastère de Fabao Zifu ». Le contenu des 548 premiers étuis est absolument identique dans les deux éditions. La partie agrandie réalisée par les moines de Zifu commence à l'étui marqué du caractère ji et se poursuit jusqu'à la fin de l'ouvrage.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Wang Yongcong, Huzhou, Chine

Langue

Titre dans la langue d'origine

思溪藏•妙法蓮華經

Type d'élément

Description matérielle

7 volumes : pliage en accordéon ; 29,1 x 10,8 centimètres

Notes

  • Incomplet : ne contient que les juan numérotés de 1 à 7

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 7 juin 2017