Bible hébraïque

Description

Ce manuscrit de la Bible hébraïque est constitué de 340 feuillets grand format en parchemin d'excellente qualité, rédigés sur trois colonnes. Ils sont présentés en beaux caractères carrés séfarades pour le texte biblique, avec des notes dans les marges et entre les colonnes (petite massore), et dans les marges supérieure et inférieure (grande massore), sur trois et quatre lignes respectivement. La ponctuation du texte est celle de l'hébreu tibérien, très similaire à celle des meilleurs codex orientaux, exemplaires de cette tradition. Les parashiyyot (au singulier, parasha, péricope annuelle) sont indiquées dans la marge par l'abréviation parash ou la lettre peh (l'une et l'autre ornées). L'ordre des livres de la Bible coïncide avec celui prescrit dans le Talmud de Babylone. Dans la plupart des cas, la grande massore est ornementale, en particulier dans les marges extérieures des premiers livres du Pentateuque, et forme des dessins miniatures représentant des plantes et des motifs géométriques, évoquant par endroits un grand candélabre. Cette caractéristique du manuscrit a suscité des doutes relatifs à son lieu d'origine, car les dessins miniatures en forme de candélabre sont plus fréquents dans les bibles catalanes de la seconde moitié du XIVe siècle. Il semble cependant certain que cette bible ne peut pas être liée à l'école catalane du XIVe siècle. Elle est datée du XIIIe siècle et le style du candélabre de ce manuscrit est différent de celui des bibles catalanes. Le manuscrit reproduit une note concernant une preuve d'achat qui, jusqu'à une période récente, était assimilée au colophon. Elle indique que la bible fut acquise par les frères Isaac et Abraham ben Maimón, à Tolède, en 1280. L'origine tolédane du manuscrit semble plausible, compte tenu des sédarim (au singulier, séder, péricope triennal), caractéristiques des bibles du royaume de Tolède. Cependant, il n'existe pas de dessins miniatures en forme de candélabre dans d'autres manuscrits tolédans connus. À la fin du Pentateuque, des Premiers prophètes, des Prophètes seconds et des Chroniques, figurent des notes massorétiques complètes indiquant le nombre total de versets et de péricopes, ainsi que le verset, le mot et la lettre médiale pour chaque livre du Pentateuque, outre d'autres listes contenant des informations relatives au texte. Le rappel du nombre de versets, qui apparaît à la fin de chaque livre de la Bible, est généralement présenté sous la forme d'une vignette ornée (découpée dans certains cas). Le manuscrit faisait partie de la collection possédée, utilisée et annotée par le converti Alfonso de Zamora (1474–1544 env.), professeur d'hébreu à Salamanque et à Alcalá de Henares. Ceci se voit dans la manière caractéristique de numéroter les chapitres ou de nommer les livres de la Bible, par exemple. Le manuscrit a été amplement utilisé pour la composition du texte hébreu de la Bible polyglotte Complutense de 1514. Il est muni d'un lien en étoffe Complutense (d'Alcalá de Henares) datant du XVIe siècle et porte les armoiries dorées de l'université Complutense de Madrid.

Dernière mise à jour : 5 janvier 2017