Correspondance de moines

Description

Shakushi ōrai (Correspondance de moines) est un recueil de lettres japonaises écrites par des bonzes. Ce type de recueil de lettres fut créé pour servir de modèle dans l'écriture de lettres et l'apprentissage de la calligraphie. Il est composé de 27 groupes de 54 lettres, classées par ordre chronologique, selon le mois de leur envoi par la poste. Les sujets abordés dans les lettres sont les services et les prières dans les temples et les sanctuaires, ainsi que des questions relatives à la promotion des moines. Les lettres sont présentées sous forme de questions/réponses entre des moines de haut rang, ou entre des moines et des nobles de la cour (sujets au service de la cour impériale). La compilation de l'ouvrage est attribuée au prince impérial cloîtré Shukaku (1150‒1202), fils de l'empereur Go-Shirakawa, qui fut monzeki (prêtre en chef) du grand temple Ninnaji, à Kyoto. Le parchemin aurait été utilisé dans un but éducatif auprès des moines de temples importants, tels que celui de Ninnaji. Cette version de la Bibliothèque nationale de la Diète ne renferme que 47 lettres, car les sept premières sont absentes. Copié au cours de la quatrième année de l'ère Shōan (1302), cet ouvrage est la plus ancienne copie existante connue. Il fut désigné « bien culturel important » au Japon en 2012.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

釈氏往来

Type d'élément

Description matérielle

1 rouleau ; 30,2 centimètres

Références

  1. “Newly designated Important Cultural Property— Shakushi ōrai (owned by the National Diet Library),” in National Diet Library Newsletter, number 186 (December 2012). http://dl.ndl.go.jp/view/download/digidepo_6018619_po_863.pdf?contentNo=1&alternativeNo=.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 19 juin 2017