Le Kitāb al–Yamīnī, Mémoires historiques de l'émir Subuktigîn et du sultan Mahmoud de Ghazni, premiers conquérants de l'Hindoustan et fondateurs de la dynastie ghaznavide. Traduit à partir de la version persane de la chronique arabe contemporaine d'Al Utbi

Description

Le Kitāb al–Yamīnī est une histoire de l'ancienne dynastie ghaznavide, composée en arabe peu après l'an 1020 par Muhammad ibn 'Abd al–Jabbar 'Utbi (mort en 1035 ou 1036), secrétaire et courtisan auprès des deux premiers souverains ghaznévides, et témoin direct de bon nombre des événements mentionnés dans le livre. La dynastie des Ghaznévides, d'origine turque, fut fondée par Subuktigîn (ou Soubouktigîn, règne : 977–997), ancien esclave reconnu gouverneur de Ghazni (ou Ghazna, en Afghanistan) par les Samanides en 977. Subuktigîn et son fils Mahmoud (règne : 998–1030) agrandirent le territoire sous leur contrôle, formant un empire qui s'étendait du fleuve Oxus à la vallée de l'Indus et à l'océan Indien. Le fils de Mahmoud, Masûd Ier (règne : 1030–1041), perdit des terres en Perse et en Asie centrale aux mains des Turcs seldjoukides, mais les Ghaznévides continuèrent de gouverner l'est de l'Afghanistan et le nord de l'Inde jusqu'à la chute de la dynastie en 1186. L'histoire d'Utbi est généralement appelée al–Yamīnī (d'après le surnom de Mahmoud, Yamîn al–dawla, « la main droite de l'empire »). Elle fut traduite en persan en 1206–1207 par Abushsharaf Noseh Ibni Zafari Jurfodiqoni, fonctionnaire subalterne en Perse occidentale. Peu à peu, la traduction de Jurfodiqoni vint remplacer l'ouvrage d'origine en arabe en Asie du Sud, en Perse, en Anatolie et en Asie centrale. Il s'agit ici d'une traduction anglaise de la version persane de Jurfodiqoni, publiée à Londres en 1858. Elle fut réalisée par James Reynolds (1805–1866), prêtre anglican, orientaliste britannique et secrétaire du Fonds de traduction orientale de la Société royale asiatique, qui traduisit plusieurs livres d'histoire persans et arabes. Le livre contient une longue introduction écrite par Reynolds et la préface de Jurfodiqoni de sa traduction persane.

Date de création

Informations d'édition

Fonds de traduction orientale de la Grande–Bretagne et de l'Irlande, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

The Kitabi-i-yamini, historical memoirs of the Amír Sabaktagín, and the Sultán Mahmúd of Ghazna, early conquerors of Hindustan, and founders of the Ghaznavide dynasty.

Type d'élément

Description matérielle

511 pages ; 23 centimètres

Références

  1. Ali Anooshahr, “Otbi, Abu Naṣr Moḥammed,” in Encyclopaedia Iranica. http://www.iranicaonline.org/articles/otbi-abu-nasr-mohammed.
  2. G. Le G. Norgate, revised by Parvin Loloi, “Reynolds, James (1805–1866),” in Oxford Dictionary of National Biography (Oxford, U.K.: Oxford University Press, 2004).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 23 mars 2017