Voyage au Turkménistan et à Khiva en 1819 et 1820

Description

Nikolaï Nikolaïevitch Mouraviov (1794–1866), homme d'État et officier militaire russe, dirigea en 1819 et 1820 une mission impériale sur la côte est de la mer Caspienne et au khanat de Khiva. À cette époque capitaine à l'état–major de l'armée impériale russe, il fut accompagné par le major Ponomarev, commandant de Ganja (ou Gandja, en Azerbaïdjan). La mission visait à garantir l'utilisation des routes commerciales de la région par la Russie. Le général Alexis Petrovitch Iermolov, puissant commandant du Caucase qui ordonna la mission, voulait établir un port commercial russe sur la côte est de la mer Caspienne. La mission quitta Tiflis (Tbilissi, en Géorgie) le 17 juin 1819 et voyagea par voie de terre jusqu'à Bakou, sur la côte ouest de la mer Caspienne, où une corvette, un navire marchand et d'autres troupes l'attendaient. Les vaisseaux arrivèrent dans la baie de Balkan (aujourd'hui la baie de Kara–Bogaz–Gol, au Turkménistan) au mois de septembre de la même année. De là, Mouraviov se rendit à Khiva (en Ouzbékistan actuel) par route terrestre pour rencontrer le khan, Мohammed Rahim. Toutefois, il n'obtint pas la permission de pénétrer dans la ville et fut détenu pendant 48 jours. Relâché, il retourna ensuite sur son bateau. Accompagné de deux envoyés de Khiva, Mouraviov reprit la mer avec ses hommes et arriva à Bakou en décembre. Ils furent reçus par le général Iermolov le 17 janvier 1820. Dans Voyage au Turkménistan et à Khiva, Mouraviov raconte sa mission. Le livre est divisé en deux parties. Dans la première partie, Mouraviov narre l'ensemble de son périple, à savoir le voyage jusqu'à la baie de Balkan, puis à Khiva par route terrestre et son retour à Tiflis. Cette partie inclut des copies de lettres du général Iermolov et du major Ponomarev adressées au khan de Khiva. La deuxième partie du livre décrit de façon générale le territoire de Khiva, son économie et ses forces militaires. Elle raconte également la guerre civile dans le khanat. En outre, le livre contient un catalogue en latin des animaux d'Asie centrale, des notes descriptives sur les habitants de la région et une carte de l'itinéraire de Tiflis à Khiva, dressée par Mouraviov. Il fut traduit du russe par G. Lecointe de Laveau et publié à Paris en 1823.

Dernière mise à jour : 31 août 2016