Garder Kandahar

Description

Garder Kandahar, publié à Londres en 1881, est caractéristique des nombreux pamphlets produits en Grande–Bretagne en plein débat au Parlement britannique et parmi le public sur la politique envers l'Afghanistan au lendemain de la seconde guerre anglo–afghane (1878–1880). Le conflit débuta en novembre 1878 lorsque les Britanniques envoyèrent une force anglo–indienne en Afghanistan afin de remplacer l'émir afghan, Shir Ali Khan, considéré plus favorable aux Russes, par un souverain probritannique. Après plusieurs combats remportés par les deux camps, la victoire décisive des Britanniques à la bataille de Kandahar mit finalement un terme à la guerre en septembre 1880. William Ewart Gladstone, qui fut Premier ministre une deuxième fois en avril 1880, prit ses fonctions fermement déterminé à mettre en œuvre une politique de retrait de l'Afghanistan. De nombreux officiers actifs et retraités en Grande–Bretagne et en Inde britannique, pour qui les troupes indiennes britanniques devaient occuper de façon permanente Kandahar pour surveiller l'éventuelle expansion russe vers l'Inde, s'opposèrent à cette politique. Le comte de Lytton fut un de ces anciens officiels qui, en qualité de vice–roi des Indes, avait été un fervent partisan de la guerre. Ce pamphlet contient le texte d'un discours prononcé à la Chambre des lords par le comte de Derby (Edward Henry Stanley, 1826–1893), homme d'État britannique et intellectuel influent aux convictions libérales à l'époque victorienne et postérieurement, réfutant l'argument de Lytton pour le maintien de l'occupation. Le pamphlet prône le retrait des troupes et présente les raisons militaires, politiques et financières le justifiant. Pour résumer son opinion, lord Derby affirme à la fin de son discours : « Je voterai contre le maintien de l'occupation de Kandahar, car je suis convaincu qu'il s'agit d'un fardeau et pas d'un gain, d'une source de faiblesse et pas de fermeté ». Cet argument l'ayant emporté, les gouvernements britannique et indien finirent par respecter l'engagement de Gladstone pour le retrait total. Les dernières troupes indiennes britanniques quittèrent l'Afghanistan au printemps 1881. Le nouveau souverain afghan, 'Abdur Rahman Khan, céda aux Britanniques le contrôle des affaires étrangères du pays, en contrepartie duquel la Grande–Bretagne promit une subvention, ainsi que son aide dans la défense d'une agression non provoquée par une puissance extérieure. En vertu de cet accord, l'Afghanistan put conserver son indépendance et éviter toute occupation étrangère.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

National Press Agency, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

The Retention of Candahar

Type d'élément

Description matérielle

16 pages ; 20 centimètres

Références

  1. David Steele, “Stanley, Edward Henry, fifteenth earl of Derby (1826‒1893),” in Oxford Dictionary of National Biography (Oxford, U.K.: Oxford University Press, 2004).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 31 août 2016