Angleterre et Russie en Asie centrale

Description

Orientaliste britannique, Demetrius Charles Boulger (1853–1928) écrivit de manière prolifique sur de nombreux sujets, essentiellement relatifs à l'Empire britannique. Avec sir Lepel Henry Griffin (1838–1908), administrateur britannique en Inde, il fonda la publication trimestrielle Asiatic Quarterly Review, dont il fut un temps le rédacteur en chef. L'édition présentée ici est celle de l'ouvrage Angleterre et Russie en Asie centrale de Boulger en deux volumes, publiée en 1879 au cours de la deuxième guerre anglo-afghane (1878–1880). Boulger fut un impérialiste impénitent, aux opinions fermement antirusses. Dans ce livre, il prédit une guerre anglo-russe « imminente », que, selon lui, la Grande-Bretagne devrait déclarer au moment où elle est encore « suffisamment puissante pour résoudre totalement à son bénéfice la question de l'Asie centrale ». Le premier volume est largement consacré à des questions relatives à la Russie. Les 11 chapitres de ce volume abordent des questions telles que les explorations récentes menées par la Russie en Asie centrale, le fleuve Amou–Daria, le gouvernement russe du Turkestan, la puissance militaire russe en Asie centrale et les relations de la Russie avec Khiva et Kokand, Boukhara et la Perse. Ce volume possède sept annexes contenant des documents officiels, dont le texte des traités conclus par la Russie avec les khanats de Khiva et Boukhara. Une carte officielle russe « des plus récentes » de l'Asie centrale est également insérée à la fin du premier volume. Le deuxième volume concerne des questions principalement relatives à la Grande-Bretagne et à l'Inde britannique. Formé de 10 chapitres, il aborde des questions telles que les récentes explorations britanniques en Asie centrale, l'armée anglo-indienne, l'Afghanistan ainsi que l'Angleterre et la Perse. Le dernier chapitre, intitulé « La rivalité entre l'Angleterre et la Russie » résume les principaux arguments et met en garde le lecteur contre les intentions russes. Deux annexes contiennent les traités de Golestan et de Turkmanchai, imposés par la Russie au souverain persan en 1813 et 1828, respectivement. Une troisième annexe, intitulée « Point de vue français sur l'Angleterre et la Russie en Asie centrale », contient une évaluation de la situation stratégique dans la région, publiée par l'influent quotidien français Le journal des débats au printemps 1878. Une carte dépliante de la Perse et de l'Afghanistan est également insérée au début du deuxième volume. Au final, la guerre anglo-russe prédite par Boulger ne se concrétisa pas. En effet, la Russie ne menaça jamais sérieusement l'Inde et des événements ultérieurs comme la guerre russo–japonaise (1904–1905), la Première Guerre mondiale et la révolution russe déplacèrent l'attention des deux puissances vers d'autres régions.

Dernière mise à jour : 27 juillet 2016